Pierre Ammonite

pierre ammonite

Caractéristiques de la pierre ammonite

  • Origine du nom : Issu de leur apparence sous forme de spirale, dérivé de « ammonis cornua » signifiant « corne d’Ammon ».
  • Groupe d’appartenance : Ammonite
  • Composition chimique : Carbonate de calcium, CaCO3. Et : aragonite, calcite, nacre d’ammonites fossilisées, pyrite, silice, pyrite.
  • Système cristallin : Orthorhombique
  • Dureté : Entre 4 et 6.
  • Gisements : Très nombreux à travers le monde.
  • Couleurs : Brun, jaune, marron.

Voir les produits associés à l’Ammonite

La pierre ammonite, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre ammonite

Jusqu’au milieu du XVIIIe siècle, nous ignorions d’où venaient les ammonites et ses espèces. Tout ce qu’on savait, c’est qu’elles étaient souvent trouvées dans de l’ambre. Pour cette raison, elles ont été associées à de multiples histoires et croyances. Après un million d’années, les scientifiques ont enfin trouvé. Pour les Grecs, mettre une pierre sous son oreiller permettait de lutter contre les troubles du sommeil. Ils la nommaient ophites. Ils prétendaient aussi qu’elle pouvait agir sur la perte de vue, les troubles sexuels et les morsures de serpents.

En Europe, pendant l’époque médiévale, on pensait que la pierre était un serpent enroulé et pétrifié. On l’appelait « snakestone » en Angleterre, c’est-à-dire le serpent de pierre. Les Anglais pensaient qu’il s’agissait d’une preuve de miracles comme ceux de Saint-Patrick et de Hilda de Whitby. D’ailleurs, on trouve ces pierres par million à Whitby. Selon la légende locale, Sainte Hilda a coupé la tête des serpents qui envahissaient son monastère en leur tranchant la tête pour les empêcher de se recroqueviller. Ainsi, la pierre changeait de caractère et d’apparence. On pensait également qu’elle avait des pouvoirs de rétablissement et pouvait donner des visions oraculaires. Les magiciens en mettaient sous leur oreiller pour avoir des visions divines. Tout un commerce de relique s’est rapidement mis en place pour vendre les pierres portant une sculpture de tête de serpent avec des lignes dessus.

Dans certaines régions Allemandes, on appelait ces pierres les « dragons de pierre ». Elles luttaient contre le mauvais sort. Si une vache ne produisait plus de lait, on ajoutait une pierre dans son lait pour la protéger des mauvais esprits. Pour les Chinois, les Jiao-shih ou « pierre de corne » étaient vus comme des cornes. Pour les Hindous, la pierre est une manifestation du dieu Vishnu surtout si elle était trouvée dans la rivière de Gandaki au Népal. En Australie, les aborigènes pensaient que les pierres possédaient des pouvoirs magiques et les portaient comme amulettes. Les Pieds-Noirs des États-Unis mettaient la pierre en position du bison pendant leur sommeil. Ils la nommaient « pierre du buffle » et l’utilisaient pendant les rituels avant de partir à la chasse. Trouver une de ces pierres avant de réaliser un long voyage annonçait de bonnes nouvelles. Chez les Navajos, elle était surnommée « la vie dans la graine, graine dans l’enveloppe » et était souvent utilisée par les médecins à cause de ses vertus.

Origine et composition de la pierre ammonite

Les ammonites, ou Ammonoidea sont un sous-groupe éteint des mollusques céphalopodes. Durant le Dévonien, elles apparaissent au registre des fossiles, mais elles disparaissent après la crise Crétacé – Paléocène. Les pierres se distinguaient par une carapace univalve enroulée. Seule la dernière loge était habitée par l’animal. Les autres servaient uniquement à contrôler sa flottaison. Le siphon qui les lie est en position externe le long de la paroi alors qu’il est axial chez les nautiles. Les carapaces des fossiles sont des marqueurs chronologiques. La taille va de quelques millimètres à plus de deux mètres de diamètre. Le nom est lié à l’aspect spiralé des carapaces fossilisées. Pour les anciens, elles évoquaient des cornes de béliers. Pline l’Ancien a évoqué les cornes d’Ammon parce que le dieu Égyptien Ammon était habituellement représenté portant des cornes de béliers et une corne droite perpendiculaire située au milieu du front. C’est la raison pour laquelle le nom de genre se termine en « ceras » qui vient du grec κέρας qui signifie la corne.

La coquille

Les ammonites ont la chance d’avoir une grande variété de tailles et d’apparences. Quelques exemples ont été dessinés par Ernst Haeckel dans son livre Kunstformen der Natur publié en 1899. Leurs coques sont aragonitiques. Elles sont principalement composées de calcium CaCO3 de symétrie orthorhombique contrairement à la calcite qui a la même formule chimique, mais qui a une symétrie trigonale. Elles sont univalves, une seule pièce, mais se distinguent par leur position externe qui leur permet de se protéger des prédateurs en plus de jouer un rôle de flottaison. La carapace est le principal élément de l’ammonite pour qu’elle se fossilise. La phylogénie des pierres est fondée principalement sur sa description. Il est possible de trouver parfois des éléments nommés aptychii, organe qui joue le rôle de mandibules et qui est assez similaire à l’opercule des nautiles actuels.

La structure interne

Plusieurs lobes séparés par des cloisons caractérisent la coquille. On a pris pour habitude de différencier la partie d’habitation dans laquelle réside l’organisme, et le phragmocône qui représente le reste de la coque. Un foramen permet la communication entre les deux lobes. Il est percé dans chaque cloison et un siphon y transite en position ventrale. Ce dernier est recouvert d’un manchon de CaCO3 dans la plupart des cas, on peut alors retrouver la trace dans les fossiles exhumés. À l’exception de la partie habitation, toutes les autres sont vides ou remplies de gaz à l’image du nautile. Elles servaient de ballast à l’organisme pour se remplir ou expulser l’eau selon qu’il souhaite descendre ou monter dans l’espace marin. Les plus proches espèces sont le poulpe, le calmar et la seiche.

L’enroulement

Les pierres les plus courantes sont dites planispiralées, c’est-à-dire que le tube s’enroule sur lui-même dans un seul plan. On retrouve cela aussi chez le mollusque similaire. Pour les planispiralées, on différencie les enroulements involutes et les enroulements évolutes. Ces derniers se caractérisent par un faible recouvrement des tours précédents. Il est alors possible d’observer les tours intérieurs que l’on appelle l’ombilic. L’exagération de ce caractère conduit à des configurations dans lesquelles ils ne sont plus jointifs. L’enroulement involute, lui, présente un recouvrement important voire total, des tours précédents. L’ombilic est souvent inexistant. Un enroulement pseudo-évolute existe et recouvre partiellement le cercle précédent. Au gré de l’occupation de nouvelles niches écologiques, d’autres types se sont développés. Les Bactritida sont des céphalopodes rectilignes. Cela se retrouve aussi dans les Baculitidae et dans les jurassiques. Au Crétacé, la plupart des formes déroulées se sont développées suivant deux sortes de radiations. Certaines ont pris la forme d’une crosse et la grande distance entre le centre de gravité et le centre de flottaison leur assure une appréciable stabilité. Cependant, elles sont moins hydrodynamiques. D’autres par contre ont vu leur partie spiralée remplacée par une spire hélicoïdale. Toutes ces ammonites non planispiralées sont hétéromorphes et offrent une grande variété de caractéristiques, certaines très complexes en trois dimensions tel le genre Niponnites.

La morphologie

Il existe différentes morphologies qui peuvent vous permettre de reconnaître les coquilles d’ammonites. Les scientifiques estiment que la morphologie avait une importance dans la façon de vivre de l’animal.

  • Le groupe cadicône : la coque est sphérique ou presque sphérique. Elle est très peu hydrodynamique.
  • Sphaerocône : la coque est fortement bombée et peu hydrodynamique.
  • Platicône : aplatie, la coque a le bord ventral plat et de ce fait relativement hydrodynamique.
  • Le groupe oxycône : effilée, la coque est coupante dans certains cas et très hydrodynamique.

On estime que plusieurs autres aspects ont existé, mais qu’elles ont désormais disparu. C’est notamment le cas des formes non soudées ou non parallèles.

Vertus et propriétés de la pierre ammonite en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre ammonite sur le plan mental

Tout comme l’ambre, la pierre dégage des énergies de restauration capables de réguler le métabolisme, lever l’état de tristesse, améliorer la vitalité physique et l’endurance tout en stabilisant le pouls et la pression artérielle. On connaît principalement la pierre pour ses vertus en matière de détoxification et de purification du corps. La pierre ammonite est connue pour être la pierre de prospérité de 7 couleurs. C’est le premier aspect que l’on remarque. Elles rappellent souvent les couleurs de l’arc-en-ciel et elles ont toute une signification : le bois, l’eau, le métal, le feu et la terre. Ainsi, la pierre augmente votre richesse intérieure et va vous rendre plus sage. Le flux global de votre chi va s’améliorer petit à petit. Si vous sentez que vous commencez à stagner dans votre vie et que rien ne va, les énergies apaisantes de la pierre vont vous apporter de la chance. Les opportunités vont se présenter à vous et vous allez trouver la force de relever de nouveaux défis qui vont stimuler votre imagination et votre créativité. Vous allez exécuter vos tâches avec passion. Vous allez enfin pouvoir réussir à atteindre vos objectifs, principalement ceux qui touchent à vos finances.

La pierre va régénérer et protéger les relations dont les énergies négatives et les tentations ont pris le contrôle. Elle va rééquilibrer votre environnement actuel qui peut paraître chaotique. Vous allez mieux comprendre le désordre qui touche votre vie, discerner vos priorités et vous concentrer sur les éléments positifs. Elle va vous aider à surmonter les obstacles qui vous bloquent pour construire des relations saines et durables. Vous allez vous débarrasser de l’ensemble de vos insécurités. La pierre va vous ouvrir les yeux sur l’avenir et vous faire oublier le passé et les sutures qu’il a laissées sur son passage. Votre année peut donc finir sur une bonne note si elle a mal commencé. La pierre ammonite apporte un instinct de survie à son propriétaire qui va l’aider à relever des défis. Cet instinct va vous montrer les meilleures solutions à vos problèmes. Associée à l’eau, la pierre aura de l’influence sur le plan émotionnel. Vos émotions vont s’éclairer, vous allez pouvoir les traiter vos émotions négatives. Pierre d’équilibre, la pierre aide à atteindre un état sain et serein. Elle augmente l’endurance et la vitalité en attirant la chance et la prospérité financière.

Les vertus et propriétés de la pierre ammonite sur le plan physique

Il existe encore des débats concernant les véritables vertus de cette pierre, mais une chose est sûre : elle est la meilleure amie des femmes puisqu’elle va les aider à accoucher en agissant sur les douleurs dues aux contractions et va aider à la cicatrisation des sutures. Si vous ressentez un coup de fatigue, la pierre va vous redonner de la vigueur en augmentant votre endurance et en améliorant votre vitalité. On lui prête aussi des effets dans la résolution des problèmes de pression artérielle, d’oreilles, de poumons et de digestion.

Symbolique de la pierre ammonite

  • L’ammonite symbolise le mouvement perpétuel par sa spirale, mais aussi l’infini.

Traditions de la pierre ammonite

  • Non identifiées.