X

Solides de Platon

solides-de-platon-01

Caractéristiques des solides de Platon

  • Les solides de Platon sont des formes géométriques régulières et convexes, qui se caractérisent par un nombre précis de faces.
  • Il en existe cinq types, chacun désigné par son nombre de faces : le tétraèdre (4 faces), le hexaèdre ou cube (6 faces), l’octaèdre (8 faces), le dodécaèdre (12 faces) et l’icosaèdre (20 faces).
  • Bien que leur nom fasse référence à Platon, ces solides ont été admirés pour leur esthétique et leurs symétries depuis l’antiquité.
  • On associe quatre d’entre eux aux éléments de la physique antique, et le cinquième à la quintessence. Les solides de Platon font partie de la géométrie sacrée.

Voir les produits associés aux solides de Platon

Produits relatifs aux solides de Platon :

Catégories :

Pendentif Grenat rouge - Pierre brute

(1)
14.00 
PDF-GR-PBR-1
Marque : France Minéraux Type de bijoux :
Catégories :

Pendentif Grenat - Pierre brute

(1)
14.00 
PDF-G-PBR-1
Marque : France Minéraux Type de bijoux :
Catégories :

Pendentif Pyrite de fer - Pierre brute

(1)
11.20 
PND-PDF-PBR-1
Marque : France Minéraux Type de bijoux :
Catégories :

Pendentif Magnétite - Pierre brute

(1)
13.30 
PDF-MG-PB
Marque : France Minéraux Type de bijoux :

Les solides de Platon, leur histoire, leurs éléments, leurs significations, leurs symboles en géométrie sacrée et leurs bienfaits

solides-de-platon-03-1

Que sont les solides de Platon ?

Les solides de Platon sont des polyèdres qui ont la particularité d’être à la fois réguliers et convexes en géométrie euclidienne. Il existe cinq types de ces formes géométriques, qui sont désignées par leur nombre de faces (4, 6, 8, 12 et 20) : tétraèdre, hexaèdre ou cube, octaèdre, dodécaèdre et icosaèdre. Bien que leur nom réfère à Platon, les solides de Platon ont été étudiés depuis l’antiquité pour leur beauté et leurs symétries, associant quatre d’entre eux aux quatre éléments de la physique antique et le cinquième à la quintessence. Les solides de Platon font partie de la géométrie sacrée.

Les solides de Platon sont des formes géométriques uniques, caractérisées par une symétrie parfaite entre leurs faces, arêtes et angles. On les appelle également des polyèdres réguliers convexes car ils peuvent tous être inscrits dans une sphère. Ces cinq volumes, considérés comme de l’or géométrique, joueraient un rôle important dans la genèse de la vie et nous permettraient de nous reconnecter à l’intelligence de l’univers. Selon Platon, ces solides sont à la base de notre univers et déterminent les liaisons atomiques de la matière. Il les a associé aux quatre éléments de la physique antique dans son oeuvre “Timée”. Bien que Platon en ait parlé, ils étaient connus bien avant lui, mais il tiendrait sa connaissance par des sources comme la transmission pythagoricienne qui elle-même venait d’Égypte. Et la forme humaine se réduirait également à des liens atomiques résultant d’une ou plusieurs combinaisons de ces cinq formes.

Les solides de Platon sont des formes géométriques jouant un rôle important dans la philosophie de Platon, d’où leur nom. Le philosophe grec les a associés aux quatre éléments de la physique antique dans son dialogue “Timée”, écrit vers 358 avant JC. Les cinq solides de Platon sont des polygones réguliers, c’est-à-dire des figures à plusieurs faces qui peuvent s’inscrire dans un cercle et dont tous les sommets sont en contact avec celui-ci. De la même manière, ces solides réguliers peuvent s’inscrire dans une sphère, avec des faces composées de polygones réguliers.

Histoire des solides de Platon

Une étude récente suggère que les peuples néolithiques d’Écosse auraient fabriqué des modèles en pierre des cinq solides de Platon au moins 1 000 ans avant que Platon ne les mentionne dans ses écrits. Cependant, cette conclusion est contestée. En ce qui concerne l’histoire des mathématiques de la Grèce antique, il est connu que les Pythagoriciens étaient déjà familiarisés avec certains des solides de Platon, comme le tétraèdre, l’hexaèdre et le dodécaèdre. Il est également possible qu’Archytas de Tarente ou son élève Hippase de Métaponte aient été les premiers à construire un dodécaèdre. Le mathématicien Théétète d’Athènes, qui a vécu entre le IVe siècle avant JC, a découvert les deux autres solides, l’octaèdre et l’icosaèdre, et il est le premier à avoir construit tous les cinq. Cependant, il est important de noter que la chronologie de ces découvertes est incertaine et qu’il est difficile de déterminer qui a été le premier à découvrir ces solides.

Les 5 solides de Platon (cinq polyèdres réguliers convexes)

Tétraèdre

Hexaèdre

Octaèdre

Dodécaèdre

Icosaèdre

tétraèdre hexaèdre octaèdre dodécaèdre icosaèdre

4 faces

6 faces

8 faces

12 faces

20 faces

Selon Platon, dans son dialogue “Timée” écrit en 358 avant JC, chacun des quatre éléments de la physique antique (la terre, l’air, l’eau et le feu) est associé à un solide régulier : le cube pour la terre, l’octaèdre pour l’air, l’icosaèdre pour l’eau et le tétraèdre pour le feu. Il donne des raisons pour ces associations basées sur les propriétés de ces éléments : la chaleur pointue du feu comme le tétraèdre, la douceur de l’air comme l’octaèdre, l’écoulement de l’eau comme l’icosaèdre, la stabilité de la terre comme le cube. Il associe également le cinquième solide, le dodécaèdre au Tout (Phédon, 110 b ; Timée, 55 c) car il ressemble le plus à une sphère, et Aristote l’a nommé “éther” et a postulé que l’univers était fait de cet élément. Speusippe, le successeur de Platon à l’Académie en 348 avant JC, a réinterprété la tradition pythagoricienne des cinq solides (Pythagore, Hippase, Archytas).


Dans son ouvrage Mysterium Cosmographicum, publié en 1596, Kepler a proposé un modèle où les cinq solides de Platon étaient emboîtés les uns dans les autres et séparés par des sphères correspondant aux planètes connues à l’époque : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne. Selon Kepler, la structure du système solaire et les relations de distances entre les planètes étaient dictées par les solides de Platon. Bien que cette idée ait été abandonnée par la suite, cette recherche a abouti à la découverte des solides de Kepler, à la découverte que les orbites des planètes ne sont pas des cercles et aux lois du mouvement planétaire de Kepler qui est maintenant célèbre.

Dans son ouvrage Mysterium Cosmographicum publié en 1596, Kepler a présenté un modèle de système solaire où les cinq solides de Platon étaient enchâssés les uns dans les autres, séparés par des sphères inscrites et circonscrites correspondant chacune à une planète (Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter et Saturne).

solides-de-platon-modele-de-systeme-solaire-kepler

Les solides étaient disposés de l’intérieur vers l’extérieur, avec l’octaèdre en premier, suivi de l’icosaèdre, du dodécaèdre, du tétraèdre et enfin du cube. Cette théorie supposait que les relations de distances entre les planètes étaient dictées par les solides de Platon. Même si cette idée originale de Kepler a été plus tard abandonnée, elle a conduit à des découvertes importantes, comme les solides de Kepler, la constatation que les orbites des planètes ne sont pas des cercles et les lois du mouvement planétaire pour lesquelles il est maintenant reconnu.

Il n’y a que cinq polyèdres réguliers convexes car ils correspondent aux seuls cas possibles pour lesquels le nombre de polygones réguliers en chaque sommet est suffisamment petit pour que la somme des angles au sommet des polygones réguliers soit inférieure à 360°. Pour être considéré comme régulier, un polyèdre doit avoir le même nombre de polygones réguliers en chaque sommet et la somme des angles au sommet des polygones réguliers doit être inférieure à 360°. C’est pourquoi seulement les tétraèdres, les octaèdres, les icosaèdres, les cubes et les dodécaèdres sont considérés comme des polyèdres réguliers convexes. Chaque solide de Platon répond à la formule d’Euler de 1752 correspondant au nombre F de faces, A d’arêtes et S de sommets : F + S – A = 2

Il est démontré qu’il n’existe que cinq polyèdres réguliers dits de Platon qui correspondent aux cas où les polygones réguliers en chaque sommet sont : 3 triangles équilatéraux pour le tétraèdre, 4 triangles équilatéraux pour l’octaèdre, 5 triangles équilatéraux pour l’icosaèdre, 3 carrés pour le cube, et 3 pentagones réguliers pour le dodécaèdre. Il est impossible d’utiliser des nombres de polygones réguliers supérieurs ou des formes différentes de polygones réguliers car cela entraînerait une somme des angles au sommet égale ou supérieure à 360°.

Les solides de Platon et les éléments

Selon Platon, les solides de Platon correspondent aux quatre éléments de la nature : le feu, l’air, l’eau et la terre, ainsi qu’à l’éther qui est considéré comme un cinquième élément. Ces solides sont organisés en deux groupes : les duels, qui se génèrent l’un l’autre, et l’éther qui est duel en soi. Il existe une symétrie parfaite entre les paires d’éléments, terre-air et eau-feu, et le dodécaèdre est considéré comme l’élément lié à l’éther.

Platon rattache les solides aux grandes entités qui selon lui façonnaient le monde : le feu, l’air, l’eau, la terre et l’Ether.

Selon Platon, les cinq solides réguliers sont associés aux éléments fondamentaux qui composent le monde : le tétraèdre à feu, l’octaèdre à l’air, l’icosaèdre à l’eau, le cube à la terre et le dodécaèdre à l’éther, qui représente l’Univers dans son ensemble.

Significations des solides de Platon

La Sphère Solide

La sphère est considérée comme la forme parfaite car tous les points de sa surface sont à une distance égale de son centre, et toutes les pressions exercées sur elle sont en équilibre, lui donnant sa forme arrondie. Elle est liée à l’eau, un élément qui compose environ 70-80% de notre corps.

La vue d’une sphère peut rappeler les planètes et les corps célestes, symboles de perfection dans l’inconscient collectif depuis des millénaires. La sphère a également la capacité de harmoniser les ondes autour d’elle. En Feng Shui et en géobiologie, l’utilisation d’une sphère en cristal est courante pour restaurer un taux vibratoire élevé. La boule de cristal est souvent utilisée pour la clairvoyance et la médiumnité, mais peut également être utilisée pour la méditation.

solides-de-platon-03

Les Solides de Platon et le Merkaba

La Merkabah est un polyèdre étoilé composé de deux tétraèdres, également connu sous le nom d’étoile tétraèdrique. Selon la terminologie égyptienne, le nom Merkabah est composé des mots “MER” pour la lumière céleste, “KA” pour le corps énergétique, et “BA” pour l’âme incarnée. Cette forme géométrique est considérée comme un véhicule ou un char pour les voyages intérieurs dans la mystique juive et la kabbale, qui ont leurs origines dans l’Égypte ancienne. On pense que les cristaux en forme de Merkabah peuvent aider à accéder et à expérimenter d’autres niveaux de conscience ou de potentiel de vie. Les anciennes cultures et religions, y compris celles de l’Égypte et de la religion juive, ont apprécié et utilisé cette forme géométrique.

Le cristal en forme de Merkaba est un outil puissant qui peut vous aider à atteindre votre plein potentiel en utilisant différentes techniques de méditation. Il peut être fait de différents types de cristaux ayant des propriétés de guérison et de nettoyage énergétique. Lorsque vous utilisez le cristal en forme de Merkaba pour méditer, il vous permet d’accéder à des niveaux de conscience élevés, de vous connecter à votre moi supérieur et de vivre des expériences élargies. La méditation Merkaba, lorsqu’elle est pratiquée correctement, permet de synchroniser les aspects féminins et masculins de votre être. Le cristal en forme de Merkaba peut également être programmé par les intentions et les méditations. Il peut être utilisé dans des pratiques de Reiki avancées, pour voyager dans les royaumes astraux, pour activer et purifier le Corps de Lumière humain, et pour des visualisations Mer-Ka-Ba.

Les Solides de Platon dans la nature

Les formes cristallines telles que le tétraèdre, le cube et l’octaèdre sont couramment rencontrées dans la nature, mais il existe d’autres formes possibles. Cependant, il est intéressant de noter que les icosaèdres et dodécaèdres réguliers ne font pas partie de ces formes courantes. Le pyritoèdre, qui a douze faces pentagonales arrangées de manière similaire à celles d’un dodécaèdre régulier, mais qui n’est pas régulier, est un exemple de ces formes alternatives. Il est souvent associé au groupe des minéraux.

Les 5 solides de Platon

Les 5 solides de Platon

Il a été découvert que certaines espèces de radiolaires, comme Circogonia icosahedra, ont des squelettes qui se présentent sous la forme d’un icosaèdre régulier. Au début du XXe siècle, Ernst Haeckel a décrit de nombreuses espèces de radiolaires ayant des structures en forme de différents polyèdres réguliers, comme Circoporus octahedrus, Lithocubus geometricus et Circorrhegma dodecahedra.

En outre, il a été découvert que beaucoup de virus ont une forme en icosaèdre régulier, c’est dû à la facilité de construire cette forme en utilisant des sous-unités de protéines identiques répétées. Les virus utilisent cette forme régulière car il peut être construit à partir d’une unité de protéine de base utilisée indéfiniment, ce qui engendre un espace dans le génome viral.

Les Solides de Platon et les Chakras

Il est possible d’utiliser des formes géométriques pour activer les chakras et améliorer la santé physique, émotionnelle et mentale. Il est possible de se coucher pendant 40 minutes en plaçant les différentes formes géométriques (par exemple le cube, l’icosaèdre, le tétraèdre, l’octaèdre et le dodécaèdre) près des différents chakras (le périnée, le bas ventre, le plexus solaire, le coeur, la gorge, le 3ème œil et le chakra coronal). Cela permet de réactiver la conscience des cellules, libérer des mémoires cellulaires, augmenter le taux vibratoire et restaurer la structure et la force du corps de lumière. Il est possible de demander de l’aide pour cette méthode ou de procéder étape par étape en plaçant chaque solide près du chakra correspondant. Chacune des formes géométriques émet une forme de vibration, donc les sensations peuvent varier selon les personnes.

Chacune des formes géométriques mentionnées dans le texte ont des propriétés symboliques et énergétiques spécifiques :

Le dodécaèdre, avec ses douze faces en pentagones, représente l’élément éther et est associé au chakra coronal. Il peut aider à libérer les émotions et les pensées négatives, renforcer la volonté et harmoniser le sommeil en le plaçant près de soi pendant la nuit.

L’hexaèdre, avec ses six faces, représente l’élément terre et est associé au chakra racine. Il peut aider à retrouver l’équilibre et l’ancrage pour les personnes ayant tendance à être fugaces ou instables.

L’icosaèdre, avec ses vingt faces en triangles équilatéraux, représente l’élément eau et est associé au chakra sacré. Il peut aider à calmer l’agitation mentale et à mieux gérer sa sexualité.

L’octaèdre, avec ses huit faces en triangles équilatéraux, représente l’élément air et est associé au chakra du cœur. Il peut aider à équilibrer les émotions, renforcer l’amour et l’estime de soi, favoriser l’expression et la communication.

Le tétraèdre, avec ses quatre faces en triangles, représente l’élément feu et est associé au chakra du plexus solaire. Il peut aider à rééquilibrer les corps subtils, résoudre les conflits intérieurs et développer la capacité à prendre des décisions.

solides-de-platon-04

Les Solides de Platon en géobiologie

En géobiologie, l’utilisation des formes géométriques peut permettre de traiter différents types de pollution et de perturbations énergétiques dans les lieux de vie ou de travail. Parmi les bénéfices possibles, il est possible de : traiter les pollutions électromagnétiques, harmoniser les différents réseaux telluriques ou cosmos-telluriques (comme les réseaux Curry et Hartmann), équilibrer les sources souterraines d’énergie, effacer les mémoires négatives des murs ou les présences d’entités non désirées. En somme, les formes géométriques peuvent être des alliés efficaces pour harmoniser et protéger les lieux où l’on vit ou travaille.

Les autres significations et utilisations des solides de Platon

Il existe différentes façons d’utiliser les formes géométriques en cristal de roche pour bénéficier de leurs propriétés énergétiques. Voici quelques exemples :

Porter un pendentif en cristal de roche permet de profiter des bénéfices de la forme géométrique choisie, que ce soit sur soi ou à proximité.

Placer un solide de cristal dans de l’eau pour l’informer, puis la boire permet d’intégrer cette information dans son corps. Il est important de nettoyer le cristal avant de l’utiliser de cette façon.

Placer un solide de cristal (un peu plus grand) dans son lieu de vie ou de travail pour réharmoniser l’espace. On peut choisir la forme géométrique en fonction de ce que l’on souhaite améliorer dans l’environnement.

Utiliser les solides de Platon en radionique pour émettre des informations bénéfiques à distance sur soi-même ou sur une autre personne.

Symboles et bienfaits des Solides de Platon

Symboles et bienfaits du Tétraèdre

Le tétraèdre est une forme géométrique en pyramide et est le premier des solides de Platon. Il est associé à l’élément feu et au chakra Manipura, qui se trouve dans la région du plexus solaire. Il a 4 faces en triangles équilatéraux. Il est symbolique de la lumière, de la chaleur, des mouvements et des actions physiques. Il aide à aligner les énergies entre le ciel et la terre, à faire rayonner l’énergie et à dénouer les blocages énergétiques. En lithothérapie, le tétraèdre est souvent relié aux pierres jaunes comme la calcite jaune, la topaze dorée, la citrine ou le saphir jaune, qui ont des propriétés stimulatrices et sont utiles pour gérer le stress et les émotions négatives. Il agit sur le plan psychique en augmentant la confiance et l’estime de soi, en stimulant les énergies positives et en renforçant la force vitale.

solides-de-platon-tetraedre-kepler-feu

solides-de-platon-hexaedre-kepler-terre

Symboles et bienfaits de l’hexaèdre

Le deuxième solide de Platon, l’hexaèdre, est caractérisé par sa forme de cube. Il possède six faces carrées et est lié à l’élément de la terre. Il est associé au chakra racine, ou Muladhara, situé à la base de la colonne vertébrale, qui est le siège de l’ancrage, de la stabilité et de la maîtrise de soi. Il favorise l’harmonie entre la terre et la mer. Ce solide de Platon est considéré comme favorisant les capacités de raisonnement, l’attention et la connexion avec la réalité, il est associé à la couleur rouge et à des gemmes telles que l’agate, l’aventurine, le grenat almandin et la jaspe. Il permet l’équilibre et l’action, et est également lié au cerveau gauche et au raisonnement logique et rationnel.


Symboles et bienfaits de l’octaèdre

L’octaèdre est un solide formé de huit faces triangulaires équilatérales qui est associé à l’élément de l’air. Il est lié au chakra du cœur, connu sous le nom de chakra Anahata, situé au niveau du sternum. C’est le deuxième solide de Platon et il est considéré comme étant relié aux émotions et à l’amour inconditionnel. Il aide à développer la capacité de se canaliser et de se calmer. Il permet une meilleure orientation dans le temps et l’espace en agissant comme une boussole pour repérer les six directions : nord, sud, est, ouest, nadir et zénith. Il renforce la relation entre la terre et le ciel. Il est associé à la couleur verte et à des pierres comme l’émeraude, l’aventurine, le jade, l’amazonite et l’opale. Il possède des propriétés apaisantes et équilibratrices pour le système nerveux, il améliore les relations avec soi-même et les autres et il permet de retrouver de l’énergie.

solides-de-platon-octaedre-kepler-air

solides-de-platon-dodecaedre-kepler-univers

Symboles et bienfaits du dodécaèdre

Le dodécaèdre est le quatrième solide de Platon. Il comporte 12 faces en pentagones réguliers et il est associé à l’élément Éther ou plus communément l’univers. Il est lié à trois chakras : le chakra de la gorge (Vishuddi), le chakra du 3ème œil (Ajn) et le chakra coronal (Sahasrara). Il est considéré comme étant le cœur de l’intuition et de la spiritualité. Il favorise la libération des pensées et des émotions et il amplifie l’énergie spirituelle et la conscience. Il apporte un état de plénitude et une symbiose entre le corps et l’esprit. Il est également lié à la stimulation des chakras et des flux énergétiques. Il est associé à la couleur bleu-indigo et violet ainsi qu’aux pierres précieuses telles que la malachite, le lapis-lazuli, l’améthyste et le saphir. Il a une influence puissante sur la méditation, la recherche de la sérénité et de la paix intérieure, ainsi que sur la spiritualité.


Symboles et bienfaits de l’icosaèdre

L’icosaèdre est le cinquième solide de Platon, caractérisé par 12 sommets, 30 arêtes et 20 faces en triangles équilatéraux parfaitement symétriques. Il est lié à l’élément de l’eau et au chakra Svadhisthana, également connu sous le nom de chakra sacré, qui se situe à 3 doigts sous le nombril. Ses propriétés énergétiques puissantes permettent de calmer les démons intérieurs et de favoriser la clarté mentale. Il est associé à la stabilité, à la gestion des émotions et à la conscience sociale, et il est lié à la sexualité, au plaisir et à la joie de vivre. L’icosaèdre est associé à la couleur orange et à des pierres précieuses et naturelles telles que la calcite orange, l’ambre, l’opale de feu, la pierre du soleil ou la cornaline. Il possède également des propriétés apaisantes et peut aider à surmonter les peurs, les doutes et les traumatismes passés, améliorer la mémoire et la capacité de communication.

solides-de-platon-icosaedre-kepler-eau
Retour au début

Recherche de produits

Le produit a été ajouté à votre panier