Pierre Stromatolite

pierre stromatolite

Caractéristiques de la pierre stromatolite

  • Origine du nom : Issu du grec signifiant “tapis de pierre”
  • Groupe d’appartenance : Stromatolite
  • Composition chimique : Pierre fossile calcaire et cynobactérienne
  • Système cristallin : Rhomboédrique
  • Dureté : 6.5
  • Gisements : Très nombreux à travers le monde.
  • Couleurs : Gris, Jaune crème Marron, Noir.

Voir les produits associés à la Stromatolite

La pierre stromatolite, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre stromatolite

Nous avons des traces de ces roches fossiles datant de 3,42 milliards d’années sur l’ensemble de la Terre, à l’époque où la Lune était plus proche de notre planète (333 150 km pour 384 400 km de nos jours) et où cette dernière tournait plus rapidement puisque les jours duraient 18 heures. Dûs à ses deux phénomènes, les marées étaient plus importantes, avec un marnage de 25 mètres en moyenne, ce qui faisait que l’estran était plus grand. Grâce à cela, les pierres stromatolites fossiles pouvaient s’entendre librement. C’était notamment le cas dans la région de Warrawoona, à l’ouest de l’Australien et plus précisément au sud de Marble Bar, dans un des cratons du monde le plus ancien: le craton de Pilbara. En 2016, des fossiles encore plus anciens semblaient avoir été découverts dans la ceinture de roches vertes d’Isua, une île située au sud-ouest du Groenland mais il s’est avéré par la suite que cette découverte a été remise en question dans la revue Nature parue en 2018. En effet, figure dans l’article que la forme de dômes ou de cônes de ces structures stromatolithiques serait due à la déformation post-déposition du sédiment produite bien après son enfouissement.

D’après les premières publications scientifiques, les stromatolites auraient eu une extension mondiale et une diversité maximum aussi bien au niveau de leurs reliefs que de leurs constitutions. Plus récemment, il a été découvert que cela n’aurait pas duré aussi longtemps mais que de nouvelles espèces auraient fait surface suite à leur déclin. Ils auraient longtemps été le seul être vivant ou dominant. Leur persistance serait de plus d’un milliard d’années et leur pic de diversité serait entre 1 et 1,3 milliards d’années, avant de tomber à 75% de ce niveau durant le Précambien, puis à moins de 20% au début du Cambrien. Le docteur MacNamara pense que la diminution de leur diversité est probablement due à l’émergence d’autres espèces à la fin du Protérozoïque, si l’on s’appuie sur les temps de divergences des séquences moléculaires d’origine animale.

La croissance des stromatolites s’avère être lente mais, avec le temps, ils ont créé de puissants récifs, des massifs calcaires, des dolomitiques imposants allant jusqu’à 3 km d’épaisseur au Congo ou au Maroc. Ils ont également contribué à la création de notre atmosphère, riche en dioxygène, et de la couche d’ozone, permettant ainsi le développement de la vie sur notre planète, que celle-ci soit terrestre ou océanique. Ils sont donc à l’origine d’une première séquestration de carbone et de calcium importante, ce qui, en grande quantité, devient nocif pour les organismes complexes.

Lorsque les stromatolites sont morts, ils deviennent des fossiles. Les plus anciens devraient avoir été créés par une communauté d’organismes microscopiques appartenant aux micro-organismes et aux algues primitives et se trouvent être les fossiles les plus anciens d’origine biologique. C’est dans les sédiments d’âge précambrien qu’ils figurent le plus. Entre 3 500 et 500 Ma, ces communautés dominaient la vie marine et leur disparition progressive se fait au début du Cambrien avec l’apparition d’espèces plus complexes dès la fin du Précambrien comme les vertébrés, les crustacés et les mollusques. Les organismes qui formaient ces roches, qui se rencontraient dans des sédiments d’âge divers, se limitaient à des niches écologiques isolées, notamment dans les zones marines peu profondes et très salées, où se trouvaient peu d’autres organismes.

Les stromatolithes aujourd’hui

Des récifs, devenus très rares de nos jours, leur ressemblent aujourd’hui énormément. Il en existe de toutes les tailles, toutes les constitutions et de couleurs différentes allant du gris-bleu au pratiquement noir en passant par le jaune crème et le rougeâtre.

Cependant, on en trouve qu’à certains endroits de la planète, sur les littoraux marins ou lacustres :

  • la baie Shark sur la côte occidentale de l’Australie.
  • le lac Thétis sur le littoral sud-ouest de l’Australie.
  • le lac bleu du sud de l’Australie.
  • le lac Salgada au Brésil
  • le lac Slaire en Egypte
  • le golfe Persique, Salt Lake et Green Lake
  • les Bahamas
  • la Transvaal en Afrique du Sud
  • l’île chinoise de Haïnan
  • trois lacs australiens : deux saumâtres de l’Ile Rottnest et de Clifton et un aux eux douces de Richmond

Les cyanobactéries qui créent souvent des stromatolithiques se retrouvent dans de nombreuses sources d’eaux chaudes sulfureuses, comme par exemple au Parc national de Yellowstone, même si elles s’avèrent différentes et moins nombreuses des espèces présentent dans des eaux plus fraîches. On peut également en retrouver dans des sources et des ruisseaux pétrifiants. C’est le cas dans le ruisseau du Dard, en France, non loin de Lons-le-Saunier dans le Jura ainsi que dans le ruisseau de la cascade de Saint-Pierre-Livron proche de Caylus (Tarn-et-Garonne). Leurs apparences, leurs tailles et leurs densités varient en fonction de leur milieu, de la zone géographique, de la profondeur, des vagues et du sens du vent.

A Thetis Lake, lieu de haute diversité, on peut distinguer :

  • une variété « pustuleuse », majoritairement exondée par la marée à Eontophysalis. Elle est peu voire pas laminée et moins dense. Elle se construit le plus souvent en blocs circulaires d’une largeur d’un mètre et d’une dizaine de centimètres de hauteur, grâce à la bactérie Eontophysalis major, potentielle descendante d’Eontophysalis, ce qui signifierait qu’elle est originaire de la plus ancienne lignée vivante directe connue pour un organisme qui n’est pas un fossile sur la surface du globe.
  • une variété « lise » à Microcoleus et Schizothrix, en colonnes plus hautes et laminées nettement produite par un croisement entre une cyanobactérie filamenteuse Microcoleus chthonoplastes et des micro-organismes du genre Schizothrix diverses.
  • une variété « botryoïde » issue de l’association de cyanobactéries et de diatomées qui est toujours immergée jusqu’à 4 m de fond et produit un film important de mucus. Ces massifs peuvent être envahis par les algues du type Acetabularia. De plus, leur croissance s’avère assez lente. On a en effet mesuré à Shark Bay, une augmentation annuelle inférieure à un demi-milliètre, 0,4 mm pour être précis.

Origine et composition de la pierre stromatolite

Un stromatolithe, stromatolite ou parfois thrombolite, est une structure laminaire, la plupart du temps calcaire, qui se développe dans un milieu aquatique peu profond, qu’il soit marin ou en eau douce continentale. Ils sont d’origine biogénique et sédimentaire. Il ne s’agit pas d’un système vivant ; ce sont les séquences bactériennes qui l’édifient qui le sont. Leur intérieur peut être soit pratiquement plein soit laisser une cavité pour que d’autres germes ou organismes s’y développent.

Ils sont dits « laminés » parce qu’ils ont l’apparence de feuillets superposés de 0,1 à 5 mm d’épaisseur, ce qui peut engendrer la formation d’un tapis biominéral foncé, forme organisée d’un biofilm. Ils peuvent être également nommés « double-couche » puisque dans la plupart des stromatolites, la structure se constitue d’une couche de germes et d’une sédimentaire. Cette dernière serait la cristallisation induite par les micro-organismes dans de l’eau pratiquement saturée de sels minéraux. Là où une sédimentation normale créée ces feuillets horizontaux, cette agrégation expliquerait la forme de boule des stromatolites. A l’échelle macroscopique, les pierres stromatolites sont perçus comme des « coussins » discoïdes ou mamelonnés. Les oncolithes possèdent une armature proche de ces pierres mais ne sont pas biogéniques, c’est-à-dire qu’ils ne sont pas le résultat d’organismes vivants bioconstructeurs, mais sont dus à la cristallisation. Leur microstructure tout comme leur composition isotopique sont différentes.

Bien que critiqué à ses débuts, les géologues confirment aujourd’hui que les feuillets minéraux qui composent ces pierres se sont développés avec des colonies de microbes en plusieurs couches. Suite à la découverte et l’étude de certains d’autres eux encore actifs, notamment à Shark Bay en Austalie, deux mécanismes ont été identifiés. Tout d’abord, les Cyanobacteria créent, durant leur croissance, un plexus de filaments bactériens nommé matrice mucilagineuse procaryotique ou matte bactérien. Elles produisent du mucilage qui a la faculté d’attraper des particules en suspension dans l’eau pour construire une croûte qui contient une grande quantité de carbonates de calcium insolubles et de bicarbonates solubles. D’autres micro-organismes alcalino-et thermo-résistantes telles que les Bacillus sphaericus, les Soporosarcina pasteurii ou les Proteus aeruginosa aident à la perduration du calcaire insoluble après que la bactérie ait disparu.

Vertus et propriétés de la pierre stromatolite en lithothérapie

Vertus et propriétés de la pierre stromatolite sur le plan mental

La pierre Sromatolite a pour vertu de vous libérer de souffrances, de manipulations et de conditionnements émotionnels encrés en vous. Elle met en lumière vos anciens démons, vos vieux schémas et votre apathie pour vous aider à dégager vos automatismes inconscients qui encombrent votre quotidien, accroît votre égo et vos souffrances. Cette pierre fossile ancienne et organique vous renvoie à l’énergie de l’Océan primordial, là où la Vie est naît de cellules issues d’algues. Puisqu’il est question d’une des premiers cas d’existence sur Terre, cette pierre est donc porteuse de l’énergie des débuts de notre conscience terrestre. Elle préserve également votre vitalité grâce à la dissolution des traces des anciens mécanismes et vous donne plus d’espace intérieur pour vous permettre de mieux respirer et de vous sentir plus disponible. La pierre stromatolite donnera davantage d’énergie au cœur et de compassion pour vous-même.

Sur le plan émotionnel, elle aide votre estime et votre capacité à entreprendre des choses. Elle permet de grandir, d’éliminer les doutes et les hésitations et de prendre rapidement des décisions grâce à nos expériences. Elle favorise la confiance, le pouvoir individuel, l’intuition, l’apaisement émotionnel et protège des émotions toxiques.

Sur le plan spirituel, la pierre stromatolite figure parmi celles capable de vous aider à faire face à de nouvelles situations en se basant sur la souplesse et l’adaptation tout en faisant preuve de sagesse. Elle vous encre dans la terre et vous permet de rester focaliser sur vos objectifs. Elle protège également des mauvaises énergies en les changeant en énergies positives, ce qui permet d’augmenter le taux vibratoire qui vous entoure.

Vertus et propriétés de la pierre stromatolite sur le plan mental

Sur le plan physique, la pierre stromatolite correspond avec le foie. Elle favorise l’élimination des toxines, aide le système nerveux, les os et les dents. Elle permet également une bonne digestion et, en cas d’acidité gastrique, aide l’estomac, surtout lorsqu’elle est associée à l’Hypersthène. Si vous l’associez au Quartz Rutile, elle assure l’énergie de vos poumons.

Symbolique de la pierre stromatolite

  • Inconnue.

Traditions de la pierre stromatolite

  • Non identifiées.