Pierre Héliotrope

pierre grenat
Pierre Grenat
24 février 2015
Pierre Hématite
Pierre Hématite
25 février 2015
pierre heliotrope jaspe sanguin

Caractéristiques de la pierre jaspe héliotrope

  • Origine du nom : Du grec « helios » et « trepeinï », signifie « soleil » et « tourner »
  • Groupe d’appartenance : Quartz microcristallins
  • Composition chimique : Dioxyde de silicium SiO2
  • Dureté : Entre 6,5 et 7
  • Système cristallin : Rhomboédrique
  • Gisement(s) : Australie, Brésil, Chine, Etats-Unis
  • Couleur(s) : Vert sombre piqueté de points rouges

La pierre héliotrope, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre jaspe héliotrope

La pierre héliotrope prend son nom par les mots grecs « helios » et « trepeinï » signifiant respectivement « soleil » et « tourner ». Elle est aussi appelée communément « jaspe sanguin » et « pierre de sang ». L’Héliotrope est un mélange de calcédoine cristallisée, de quartz et de fer. Ses diverses appellations lui sont attribuées pour la première fois par Pline l’Ancien qui la nomma ainsi du fait que lorsque la pierre héliotrope était orientée en direction du soleil et était plongée dans de l’eau, il vit des tâches et plaques de sang. Ce fut d’ailleurs l’une de ses principales utilisations dans le passé puisqu’à l’Antiquité, l’héliotrope était utilisée pour influencer le climat et pour invoquer les tempêtes lorsqu’elle était placée dans de l’eau sous les rayons solaires. À cette période, la pierre jaspe héliotrope était beaucoup utilisée en joaillerie, notamment pour la glyptique : intailles, sceaux, base lithique pour des inscriptions ésotériques, voir magiques, ou encore des sculptures votives.

Plus tard au Moyen-âge, la pierre jaspe héliotrope était considérée comme la pierre du sang de Jésus. Les chrétiens portaient leurs croyances ainsi et pensaient que s’ils portaient cette pierre, elle les rendrait invisible. Quant à eux, d’autres croyants pensaient que du jaspe était disposé au sol lorsque Jésus fut crucifié sur sa croix et que c’est de cette manière que le jaspe héliotrope a été créé. En ce sens, cette pierre était considéré comme la pierre de tous les maux et a été communément appelée dans cette région du monde : la « pierre du martyr ». Le philosophe grec Damigueron lui portait quant à lui un pouvoir de résistance contre toutes formes de déception c’est pourquoi il n’était pas rare de la voir représentée dans des scènes de martyre ou de flagellation.

L’héliotrope était beaucoup utilisée par les thérapeutes de l’époque notamment pour guérir les tumeurs. Elle était réduite en poudre puis mélangée à des oeufs et du miel. Pour les saignements et les plaies, elle était utilisée en forme de pâte. Le jaspe héliotrope était également utilisé pour guérir les morsures de serpent, notamment pour qu’il aspire le venin directement déposé sur la plaie. Inutile de préciser qu’il s’agit de méthodes utilisées par le passé et qu’il est nécessaire de recourir à un médecin le cas échéant.

Aujourd’hui, la pierre jaspe héliotrope est toujours utilisée en joaillerie pour la réalisation de petites statuettes, de cabochons, de pendentifs mais aussi de bracelets héliotrope et de colliers héliotrope. Nous pouvons voir également la conception de petits ustensiles.

Origine et composition de la pierre jaspe héliotrope

La pierre héliotrope est essentiellement composée de vert et de petite pointe de rouge. Elle est composée d’une base de plasma à ne pas confondre avec le jaspe vert qui contient un mélange de quartz détritique contenant de la chlorite, où l’on reconnaît des variantes principalement dues aux minéraux mineurs présents qui peuvent contenir des inclusions d’hématite.

Les principaux gisements de la pierre jaspe héliotrope se situent en Allemagne, en Australie, au Brésil, en Chine, à Chypre, en Grande-Bretagne, en Écosse, aux États-Unis, en Éthiopie, en Inde, au gisement originel de Deccan.

Vertus et propriétés de la pierre jaspe héliotrope en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre héliotrope sur le plan psychologique

La pierre jaspe héliotrope est une pierre qui permet le contrôle sur le plan psycho-émotionnel. Elle va aider les personnes qui la portent durant les moments les plus difficiles tels que l’incertitude ou le découragement. Cette pierre offre le courage et inspire de façon plus générale à la stabilité. Cette pierre réchauffe le coeur et aiguille dans la prise de décision.

Sur le plan énergétique, l’héliotrope permet de recentrer les corps auriques tout en offrant l’enracinement. Cette pierre offre la protection contre les entités négatives.

Les vertus et propriétés de la pierre héliotrope sur le plan physique

Sur le plan physique en lithothérapie, la pierre jaspe héliotrope est une pierre reconnue de guérison et est utilisée pour soigner les hémopathies. Outre l’anémie, toutes les maladies liées à la circulation sanguine et au Lupus font parties de celles traitées par le jaspe héliotrope. Cette pierre est aussi utilisée contre les plaies variqueuses et les hémorroïdes. Cette pierre peut aussi être utilisée pour être massée à proximité de la vessie en cas de douleurs ou maladie. Plus généralement, la pierre héliotrope permet de renforcer le système immunitaire, lutte contre le diabète, elle détoxifie les reins, le foie tout en purifiant la moelle osseuse. Cette pierre accompagne également les femmes dans tout type de désagrément liés à la ménopause et aux menstruations.

Ce que l’on peut ajouter sur le jaspe héliotrope, c’est qu’il associe à la fois l’énergie purifiante du vert ainsi que le dynamisme du rouge. Ainsi, il aide considérablement celui ou celle qui le porte en cas de fatigue ou baisse de moral. Il aide plus généralement les systèmes cardiaque et circulatoire et favorise la purification de la lymphe, du sang et du coeur. Cette pierre renforce le système immunitaire et peut s’avérer très utile en cas d’infections.

Symbolique de la pierre héliotrope

  • L’héliotrope est la capacité à surmonter ses passions.

Traditions de la pierre héliotrope

  • La pierre héliotrope tourne autour du soleil, tout comme les tournesols (héliotrope), et est le symbole de l’amant perdu.