Pierre Albâtre

pierre albâtre

Caractéristiques de la pierre albâtre

  • Origine du nom : Issu du latin “alabaster” et du grec ancien “alabastros” signifiant “Vase sans anse”.
  • Groupe d’appartenance : Évaporite, Gypse blanc fibreux
  • Composition chimique : Hydrosulfate de calcium, CaSO42H2O
  • Dureté : 2
  • Système cristallin : Se présente sous forme d’étoile cruciforme
  • Gisement(s) : Brésil, Canada, Chine
  • Couleur(s) : Blanc, beige, rarement incolore

Voir les produits associés à l’albâtre

La pierre albâtre, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre albâtre

Cette pierre découverte il y a de très nombreuses années en Irak est reconnue pour sa beauté et sa facilité d’utilisation. Des fouilles sur le site de Tell es Sawwan en Mésopotamie ont permis de retrouver des vases et des figurines datant de millénaire avant notre ère. Sur trois sites ont été retrouvé des objets : en Iran avec des bustes sumériens du III millénaire (on peut les voir aujourd’hui au Musée du Louvres), en Syrie antique avec des têtes sculptées et en Crète avec des vases du II° millénaire se trouvaient sur le site. Sur ce site, quarante objets de calcaire ont été retrouvés à Knossos.

Au temps des pharaons, la pierre était utilisée pour former des vases sacrés où l’on déposait dedans les organes du pharaon. On peut les retrouver sur la tombe de Toutânkhamon par exemple qui sont aujourd’hui exposés au musée Soane à Londres. Ces vases ont été découverts par Giovanni Belzoni en 1817 dans la tombe du pharaon Séthi Ier, près de Thèbes. Le British Museum ayant refusé de les exposer, ils ont été achetés par Sir John Sloane. La pierre a été trouvée près de Thèbes, à Akhetaton, une ville que les Grecs ont renommée par la suite Psinaula ou Alabastron.

La particularité de ce calcaire est qu’il est très transparent et peut être utilisé pour des petites fenêtres lorsqu’il est découpé finement. Si bien que Néron a fait construire un petit temple sans fenêtre où la lumière passait au travers des pierres pour l’éclairer à la lumière du jour. On le retrouve aussi dans les fenêtres de certaines églises médiévales italiennes (comme celle de Galla Placidia à Rayenne).

Par la suite, les Assyriens, les Étrusques et les Grecs l’utilisaient comme artisanat jusqu’à ce que les Français nomment la pierre albâtre au XII° siècle. Depuis ce temps, de nombreux pays européens ont utilisé la pierre pour tout type d’artisanat jusqu’à son apogée, à la Renaissance et à l’époque moderne où elle était utilisée pour les vitraux de la basilique Saint-Pierre de Rome ou pour ceux de Saint-Paul-hors-les-Murs aussi à Rome. Les vitraux pouvaient ainsi être décorés avec des couleurs et laissaient passer la lumière au travers. À Los Angeles, dans la cathédrale Notre-Dame-des-Anges, en 2002, un système de refroidissement à spécialement été crée pour empêcher que les carreaux de pierre deviennent opaques à cause du climat très chaud de la ville.

Origine et composition de la pierre albâtre

La pierre albâtre, à la différence du marbre, qui nécessite une exhumation et une érosion en surface, se forme en surface en quelques dizaines d’années ou siècles. On la retrouve dans les grottes ou les excavations. Elle se forme en traversant les couches calcaires et ferrugineuses en s’infiltrant dans la terre et étant transportée par l’eau et en étant chargée de tout ce qu’elles peuvent depuis leur point de départ jusqu’au point d’arriver, dans la grotte. La calcite se dissout dans l’eau acidifiée par le gaz carbonique pour offrir du bicarbonate de calcium. Ce dernier, en se décomposant, donne du gaz carbonique et du carbonate de sodium insoluble, qui se cristallise en calcite. Les gouttes d’eau du plafond se forment en stalactites et en stalagmites, pour celles qui se forment sur le sol. En se rejoignant, elles forment une colonne et couvrent toutes les parois et le sol des grottes. Ce sont des lieux très touristiques, car ils sont appréciés pour leurs couleurs et leurs formes alors que dans l’antiquité, ces grottes servaient à être exploitées. Elles servaient aussi d’abris préhistoriques, il y a bien longtemps. C’est pour cela qu’on les retrouve dans tous les pays où il y a du calcaire, et notamment dans les pays du sud de l’Europe.

Albâtre calcaire

Il possède plusieurs appellations : marbre onyx des anciens, albâtre égyptien, de la Bible ou oriental. Le dernier porte son nom probablement, car il est utilisé depuis très longtemps au Moyen-Orient. Il s’agit d’un cristal de carbonate de calcium qui réagit à l’acide. Il n’est que très rarement blanc, mais possède des couleurs jaune miel pouvant aller jusqu’au rouge sombre. Sa cassure, cristalline et striée lui donne une apparence semi-transparente, car la lumière peut passer plus facilement à travers l’épaisse pierre. À l’inverse, le marbre possède à l’intérieur énormément de lamelles qui ne promettent pas à la lumière de passer. La pierre albâtre, lorsqu’il est bien poli ressemble fortement à du marbre.

Albâtre gypseux

Extrait des carrières anglaises et de Toscane, cet alabastrite des anciens est une espèce de gypse (sulfate de calcium). Il est très résistant (ne peut pas être rayé par l’ongle) et est de couleur blanche avec une cassure grenue/terne. Il est utilisé en intérieur, comme pierre ornementale, car il ne supporte pas l’eau, ni le feu, qui le transforme en plâtre.

Les types de pierre Albâtre

Albâtres unis

Il en existe plusieurs types :

  • le calcaire d’Aracena : on le trouve en Andalousie. Il est d’un blanc nébuleux, pur et fin et avec des traits jaune aurore.
  • le calcaire blanc antique.
  • le blanc jaunâtre ou albâtre oriental : il est blanc avec des touches de roux.
  • de Sienne : presque transparent, il possède une couleur jaune miel.

Albâtres veinés ou fleuris

Aussi appelé marbre onyx des anciens, il se décompose en plusieurs types. Celui de Malaga est de couleur jaune cire. En Sicile, on en retrouve 4 types différents : à Saguna il est brun foncé avec des veines claires, à Monreale il possède des veines rouges vives avec des bandes de différents jaunes, à Caputo il est, pour sa part, veiné de jaune et de blanc et au Mont Pellegrino il possède des bandes de couleurs jaunes et noir foncé. Pour celui de Malte, les couleurs sont jaunes claires avec du blanc ou du noir, brun et blanc. En Corse, on en trouve de couleur jaune clair ou foncé et à Paris, il est de couleur fauve avec des veines blanches sales.

Albâtres tachetés

On le retrouve en Languedoc et il est de couleur rouge brun avec des tâches de différentes tailles.

Alabastrites

L’antique est d’un blanc laiteux et provient d’Alabastre en Egypte. Il est utilisé pour des récipients de parfums. On en trouve aussi un dans les Basses-Pyrénées de couleur blanches avec des grains fins et serrés. Il ressemble à celui de Boscodon dans les Hautes-Alpes de couleur blanche. En Italie, on retrouve 3 types d’alabastrites. En Toscane, ils sont reconnus pour ses couleurs blanches comme du lait et translucide, en Sicile, on retrouve des teintes gris clair avec des tâches jaune et vert et enfin dans une autre partie de la Sicile, on trouve une pierre ondé de rouge et de jaune foncé. Pour la pierre d’Alsace, elle est de couleur blanchâtre, ressemblant à sa voisine de Moselle qui possède un teint plus brillant. Celui de l’île de Gozo, près de Malte est fortement translucide avec des couleurs jaune et blanc. Et enfin, près de Paris, on retrouve une pierre blanche-jaunâtre demi-transparente.

Vertus et propriétés de la pierre albâtre en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre albâtre sur le plan mental

Son nom vient d’une déesse de l’Egypte ancienne : Bast. On la représentait en lionne et était positionnée au-dessus des vases faits à partir de la pierre. Il est très utilisé, en lithothérapie, pour faciliter les changements ou les pertes indésirables de personnes proches. Il permet de se concentrer sur le positif et permet de faciliter le pardon. Il donne de la force morale pour surmonter les rancœurs familiales ou sociales.

Les vertus et propriétés de la pierre albâtre sur le plan physique

En lithothérapie, la pierre possède de nombreuses vertus : elle aide les personnes qui ont des problèmes cardiaques, qui sont fatiguées, elle aide à la régénération des nouvelles cellules et soulage les douleurs chroniques. Enfin, elle aide aussi à la digestion et à la déglutition. Pour que la pierre face effet il faut la porter en collier ou en bracelet. Le gypse aide à protéger contre les fractures du corps en renforçant l’ossature et en favorisant la croissance des enfants.

Entretien de la pierre Albâtre

Étant sensible à la chaleur, qui le transforme en plâtre, il ne faut pas le poser à côté des sources de chaleur. Pour le nettoyer, il est recommandé d’utiliser un chiffon mouillé avec du savon de Marseille. Si les taches ne disparaissent pas, il faut utiliser de l’essence de térébenthine et frotter sans appuyer trop fort pour ne pas le rayer. Il suffira de rincer avec de l’eau savonneuse pour enlever le gras. Enfin, pour protéger la pierre, il est possible de mettre du vernis ou de la cire microcristallines, la même utilisée pour les marbres.

Symbolique de la pierre albâtre

  • Représente la multiplicité des grains assemblés (rose des sables, pierre de la même famille) en une unité harmonieuse et qui revient à l’état de sable, l’amenant vers le cycle de naissance, vie, mort.

Traditions de la pierre albâtre

  • Noces d’albâtre : 75 ans de mariage.