Pierre Pépite d’Or

pierre pépite d'or

Caractéristiques de la pierre pépite d’or

  • Origine du nom : issu du latin Aurum qui signifie « or ».
  • Composition chimique : Or, il s’agit de l’élément chimique de numéro atomique 79, Au.
  • Dureté : entre 2.5 et 3
  • Système cristallin : isométrique, cubique face centrée compacte.
  • Gisement(s) : Australie, Afrique du Sud, Brésil, Canada, Chine, Pérou, Russie, USA
  • Couleur(s) : Couleur jaune or à jaune clair, éclat métallique.

Voir les produits associés à la pierre pépite d’or

La pierre pépite d’or, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre pépite d’or

La découverte

En 1839, un commerçant suisse né allemand s’installe en Californie. Johann August Sutter décide s’y créer un complexe agricole dans la vallée de Sacramento, sur les collines les plus fertiles. L’exploitation se développe. Finalement, Sutter décide d’entreprendre et d’investir en construisant une scierie en 1848. Pour cette occasion, il fait appel aux services de James Marshall, un ouvrier itinérant, pour construire sa nouvelle activité. Le matin du 24 janvier 1848, James Marshall, qui commençait seulement ses tâches, creusa une fosse pour donner accès à l’eau jusqu’au futur bâtiment. Quelle surprise quand il découvrit quelques pépites d’or dans le trou ! Tout de suite, Marshall part prévenir Johann Sutter. Ensemble, ils commencent à réaliser des tests sur les pépites d’or pour découvrir qu’il s’agissait en réalité de vraies pierres composées à 96% d’or. Cette trouvaille, qui s’est fait par le plus grand des hasards, a été à l’origine du « rêve californien » et de la grande ruée vers l’or en Amérique du Nord.

Dans la première partie, Sutter a voulu rester discret puisqu’il avait peur que des milliers de personnes commencent à venir fouiller ses terres et que son projet s’arrête. Malgré son silence et la confidentialité qu’il a demandés à Marshall, la nouvelle s’est répandue dans tout le pays à la vitesse de la lumière. Quelques semaines après, l’homme d’affaires Samuel Brannan aurait crié « De l’or ! Il y a de l’or dans l’American River ! » en brandissant quelques pépites d’or dans toutes les rues de San Francisco. En août 1848, il a attiré l’attention du journal New York Herald qui s’est attribué le mérite d’avoir parlé pour la première fois de la ruée vers l’or dans la presse. Les premières semaines, il n’y a que les Californiens qui ont répondu à l’appel en se mettant, eux aussi, à chercher de l’or partout où il était possible comme s’il s’agissait d’un trésor. Les prospecteurs commençaient à arriver aussi. En juin déjà, le gouvernement de la Californie, le colonel Mason, avait alerté son chef d’état-major. Dans ses écrits, nous pouvons retrouver le fait que cette découverte a changé la Californie, que tous les habitants, qu’importe la classe sociale et le métier d’origine, ont quitté leurs emplois pour partir dans les mines. Dans sa lettre, il y glissa quelques pépites d’or. En décembre 1848, le Président américain, James Polk, parle pour la première fois de l’or devant le Congrès. C’est à ce moment-là que la ruée vers l’or va prendre une dimension politique extraordinaire.

La naissance d’un mythe

Dès l’annonce du Président américain, la Californie a vu une foule de nouveaux immigrants arriver sur ses terres. Leur unique but était de trouver de l’or. Cependant, il faut savoir que la Californie appartenait auparavant au Mexique et qu’elle a été récupérée par les États-Unis qu’en 1848. Jusqu’en 1850, la Californie n’avait aucun statut officiel et aucun droit applicable. Donc, les premiers arrivés sont les premiers servis. Toutes les fermes se sont retrouvées abandonnées et des navires ont été laissés au port pendant plusieurs mois. Tous les corps de métiers cherchent à atteindre l’American River. Pendant 8 ans, ils sont plus de 300 000 à débarquer en Californie. Les plus chanceux ont pu trouver environ 1 million de dollars. Pour beaucoup, le rêve californien devient synonyme d’ambition. En 2003, l’historien Henry William Brands est revenu sur cette période. Il estime qu’avant, le rêve américain consistait à se satisfaire d’un compte personnel modeste qui se construisait en toute confidentialité. Les personnes font leurs tâches pour se construire une épargne, cela ne va pas plus loin. Désormais, le rêve américain consiste en un enrichissement immédiat et qui provient de la chance. Il faut trouver le trésor pour vivre le rêve.

La Californie devient un État intégré

Sans réel statut administratif et occupé par l’armée fédérale, la Californie va être énormément bouleversée par la ruée vers l’or. San Francisco compte de plus en plus d’habitants. En 1848, ce n’était qu’un petit village de 1000 habitants. En 1870, ils sont près de 150 000. Pour répondre aux besoins de tous ces nouveaux arrivants, il a fallu construire de nombreux bâtiments : écoles, Églises, routes, logements, etc. La ruée vers l’or a aussi permis le développement de nouveaux moyens de transport. C’est à cette époque que le bateau à vapeur et le chemin de fer ont commencé à arriver en Amérique. Des « villes champignons » poussent à côté des mines pour permettre aux mineurs de se loger à proximité.

Cependant, la Californie, qui n’a aucun statut officiel, devient rapidement ingérable. Les habitants sont soumis aux règles personnelles, à l’ancien droit mexicain et aux ordres donnés par l’armée américaine. Pendant longtemps, le claim a régi la propriété des champs aurifères. Aucune licence n’est nécessaire. Par le biais des lois Chaffee, le Congrès américain décide d’encadrer le claim en 1866. Les premières initiatives politiques locales émergent avec la signature de chartres par les villes, la rédaction d’une constitution propre à la Californie et l’élection de représentants locaux pour permettre l’adhésion de la Californie dans les États-Unis. Le 9 septembre, la Californie est officiellement le 31e État du pays.

La légende noire du rêve californien

Cependant, l’émergence d’une masse de personnes a eu des conséquences désastreuses pour les locaux. Les Amérindiens ont été mis à la porte de leurs propres terres. Il n’était pas rare pour eux de se faire tuer par les nouveaux arrivants. Alors qu’ils étaient 150 000 en 1845, il n’en reste plus que 30 000 en 1870. Pour les personnes allant dans les mines, la fatalité n’a pas été loin puisqu’un travailleur sur 12 a trouvé la mort. Les chercheurs d’or chinois et latino-américains ont été chassés par les prospecteurs américains et européens.

Le plus ironique est le fait que Johann Sutter a terminé sa vie sans avoir fait fortune et dans l’ignorance totale. Alors qu’il avait investi dans une mine d’or, il a tout perdu. Il a ensuite cherché à obtenir réparation pour l’appropriation de ses terres, mais cela a été refusé. Avant de mourir, il a confié à ses proches qu’il serait devenu l’homme le plus riche de la Californie s’il n’y avait pas eu la découverte de l’or. Et effectivement, il aura pu faire fortune chez soi.

Origine et composition de la pierre pépite d’or

À l’origine, une pépite d’or est un minuscule morceau d’or natif que l’on trouve par définition, nativement dans la nature, à l’état sauvage. À cause du courant des cours d’eau, le morceau d’or a été cassé et s’est divisé en petites pépites individuelles. Ces dernières sont encore aujourd’hui très rares, et même beaucoup plus que les morceaux d’or. C’est la raison pour laquelle une pépite vaut parfois deux fois plus que le prix de l’or natif. Plus le métal est gros, plus le prix sera élevé. Vous avez sans doute vu des scènes au cinéma, mais l’extraction se fait par la méthode de l’orpaillage dans les rivières aurifères. Quelques extractions minières ont pu aussi en découvrir, mais cela reste assez rare. Le plus souvent, la pépite contient entre 20 et 22 carats d’or. Elle n’est jamais pure dans sa totalité. Elle contient généralement du cuivre et de l’argent qui sont considérés dans ce cas comme des impuretés. Il ne faut pas confondre l’amas d’or qui est un agrégat composé d’or et de minéraux basiques comme le quartz et la pépite. Le prix n’est pas du tout le même et les bienfaits en matière de lithothérapie non plus.

En 5 février 1869, en Australie, plus précisément dans l’État de Victoria, « Welcome Stranger » a été trouvée. Il s’agit de la plus grosse pépite au monde qui est à ce jour donnée de voir. Elle pesait 72 kilogrammes. Toutefois, la pépite a fini par être détruire avec le temps et aucune autre n’a été trouvé en Australie. « Hand of Faith », trouvée par Kevin Hillier en 1980, est maintenant la plus grosse pépite bien qu’elle ne pèse que 27,2 kilogrammes. C’est le plus gros morceau encore entier. La particularité de sa trouvaille est que cela s’est réalisé grâce à un détecteur. Il est possible de l’observer au Golden Nugget à Las Vegas. La plus grosse pépite découverte en France pesait 543 kilogrammes. C’est Clément Trouillas, en 1889, sur la commune de Gravière (Ardèche – France), qui a fait la trouvaille.

Comment se forme l’or ?

Plusieurs hypothèses permettent d’expliquer la présence d’or. Selon la première hypothèse, une explosion d’étoiles permet la création d’un morceau d’or. Le noyau est principalement constitué d’hydrogène. À cause de la pression atmosphérique, ce noyau se compresse et déclenche une fusion nucléaire. Le temps fait son effet et sur des millions d’années, la fusion transforme les molécules d’hydrogènes, si simples et légères, en éléments chimiques lourds comme l’oxygène, le carbone et l’hélium. En se consumant rapidement, ces derniers deviennent des métaux comme le nickel et le fer. Mais la pression du noyau finit toujours par s’épuiser. L’étoile s’effondre et génère une impressionnante qui la fait exploser en une supernova. Des neutrons se créent par la combinaison des protons et des électrons subatomiques. Lorsqu’ils sont absorbés par des éléments ferreux, ils deviennent encore plus lourds comme le plomb, l’argent, l’uranium et surtout l’or. La transformation pour créer ces pierres ne prend que quelques secondes au sein de la supernova. La dilatation de cette dernière entraîne une onde de choc qui propulse les débris dans le cosmos. Le tourbillon qui naît devient de nouvelles planètes et de nouvelles étoiles grâce au gaz et aux particules. Dans cette hypothèse, l’or n’a pas été fabriqué, mais elle est apparue naturellement après un processus de plusieurs millions d’années.

La deuxième hypothèse s’appuie sur la collision cataclysmique. En 2013, c’est Edo Berger qui a émis cette hypothèse. Il affirme que la collision cataclysmique violente entre deux étoiles à neutrons donne naissance à de l’or. Des pierres lourdes, dont l’or, sont formées à l’intérieur du nuage de neutrons qui résulte des réactions nucléaires. Berger va plus loin et nous dit qu’il y a encore de nombreux morceaux d’or à trouver sur terre puisque la quantité d’or produite pendant la réaction nucléaire est 10 fois plus lourde que la Lune. D’autres théories existent, mais elles ont eu moins de crédibilité et d’importance que les deux ci-dessus.

Est-il possible de fabriquer de l’or ?

Non, il n’est pas possible d’en fabriquer. En effet, l’or trouve sa source dans l’une des deux hypothèses. Lorsque la Terre se refroidit, l’or s’installe dans son noyau fondu. Les forces souterraines font remonter l’eau, le magma et la roche incandescente à la surface de la Terre. Le magma refroidit et l’or s’échappe par des fissures naturelles. Il se met ensuite à durcir et se transforme en particules microscopiques. C’est la raison pour laquelle il faut creuser des mines d’or pour l’extraire. Cependant, les anciennes techniques ont eu tendance à dégrader le milieu naturel.

Comment est obtenu l’or ?

Nous savons avec certitude que l’or se concentre dans le noyau terrestre. Il se trouve plus rarement dans l’écorce. Nous pouvons expliquer sa présence sur la surface de la Terre de 2 façons :

  • L’impact de météorites composées d’or qui s’est déroulé il y a 4 milliards d’années et que l’on a appelé « le grand bombardement tardif ».
  • La présence de soufre dans l’écorce terrestre à certains endroits.

En 2015, les scientifiques ont enfin permis d’élucider ce mystère. En vérité, une forme de soufre que l’on appelle l’ion trisulfure S3 est présent en petite quantité dans les fluides géologiques. Cela a permis de charrier l’or sans difficulté.

Où trouver l’or ?

Pour extraire l’or, on utilise généralement du mercure. Cependant, il est nocif et polluant. Les gisements qui contiennent du soufre, du CO2 et du sel doivent pouvoir circuler dans la croûte terrestre. Le magma est déposé sous la forme de filon. Grâce à l’activité géothermique, l’or, qui est venu des étoiles, a pu se regrouper en gisements. Des millions de siècles plus tard, il a été possible de le trouver et de l’extraire des mines. Ces extractions sont très onéreuses puisque l’or reste rare.

Quelle est la quantité d’or sur Terre ?

Les pierres lourdes, dont l’or, trouvent leur origine dans des conditions exceptionnelles et extrêmes, d’où leur rareté. Une tonne de roche terrestre contient en moyenne un milligramme d’or. Nous voyons donc en comparaison ces deux proportions à quel point il est difficile d’en trouver. Selon la Société de conseil spécialiste du marché des métaux précieux Thomson Reuters GFMS, depuis le début de l’Humanité, il a été possible d’extraire 171 300 tonnes d’or. En taille, cela donne un cube de 20,7 mètres.

Quels sont les différents types d’or ?

Lorsqu’il est extrait, l’or est considéré comme étant pur. Pour ce qui est de la couleur, il est ensuite transformé par l’Homme ou par les autres métaux dans le but de créer des bijoux. On le trouve généralement sous la teinte rose, blanche ou nuancée. Il est possible d’acheter de l’or pour investir et sécuriser son épargne, car son cours reste inchangé au fil du temps. Dans ce cas, l’or se trouve sous forme de lingot pur ou de pièces d’or.

D’où vient l’or blanc ?

L’or blanc n’est pas un phénomène naturel qui provient d’une explosion d’étoile ou d’un cataclysme cosmique. La couleur provient d’un alliage d’or et d’un métal comme le palladium ou l’argent. L’or blanc a beaucoup moins de valeur que l’or pur et il est surtout utilisé pour la fabrication de bijoux. Il est donc inutile de chercher de l’or blanc dans la nature ou dans une mine d’or. Si vous avez la chance de trouver de l’or dans la nature, il ne sera certainement pas blanc.

Et l’or des Incas ?

Les Incas sont les premiers qui ont travaillé l’or avec soin et précaution. Pour eux, l’or est « la sueur des Dieux ». Ils apportaient une attention particulière à ce métal. Les pièces ornaient les lieux sacrés pour leur rappeler son importance.

Vertus et propriétés de la pierre pépite d’or en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre pépite d’or sur le plan mental

Généralement, l’or est natif est complété avec d’autres pierres précieuses pour ajouter de la valeur et multiplier les bienfaits. Toutefois, seul, l’or possède des énergies capables de vous apporter de multiples bienfaits sur le plan psychologique. En plaçant la pierre pépite d’or sur le chakra du plexus solaire, elle est capable de rééquilibrer les énergies qui circulent dans votre corps et de vous recharger en bonnes énergies. En la combinant avec l’énergie yin, la pépite d’or va augmenter la confiance en soi de son porteur. Connue pour être un anti-fatigue personnelle et un antistress naturel, la pierre va vous ouvrir les yeux sur la valeur donnée à vos proches et vous allez enfin voir distinctement leurs qualités.

Les vertus et propriétés de la pierre pépite d’or sur le plan physique

Si vous vous intéressez un peu au monde du cosmétique, vous n’êtes pas sans savoir que l’or est particulièrement apprécié et efficace. En effet, on peut en trouver dans de nombreuses crèmes solaires, hydratantes, pour les yeux , dans les baumes hydratants et dans les savons qui ont trouvé le moyen d’avoir accès à l’or. C’est cette pierre qui est priorisée puisqu’elle est une anti-fatigue indémodable. De plus, elle est aussi connue pour accélérer le renouvellement naturel des tissus cellulaires et pour oxygéner la peau en profondeur pour lutter contre le vieillissement cutané.

Symbolique de la pierre pépite d’or

  • La pépite d’or représente la lumière solaire de l’essence divine

 

Traditions de la pierre pépite d’or

  • Afrique : La pépite d’or est le symbole de la pureté : ce matériau inaltérable ne peut être corrompu par la rouille.
  • Alchimie : C’est le mysticisme, cherchant à transformer le plomb en or.
  • Chine : L’or est le métal absolu : “kin”.
  • Inde : Il est considéré comme la connaissance et permettrait d’obtenir l’immortalité.
  • Noces d’Or : 50 ans de mariage.