Pierre Alexandrite

Pierre Alexandrite

pierre alexandrite

Caractéristiques de la pierre alexandrite

  • Origine du nom : Issu du Tsar de Russie Alexandre II.
  • Composition chimique : Oxyde de béryllium et d’aluminium, Be(AlO2)2
  • Dureté : entre 3.5 et 5
  • Groupe d’appartenance : Chrysobéryl
  • Système cristallin : Orthorhombique
  • Gisement(s) : Birmanie, Madagascar, Sri Lanka, U.S.A, Brésil, Rhodésie, Russie, Tasmanie.
  • Couleur(s) : Allant du vert au rouge, passant par la transparence sous la lumière à un côté beaucoup plus pourpre.

Voir les produits associés à l’Alexandrite

La pierre alexandrite, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre alexandrite

L’alexandrite se forme à partir de coulées de laves volcaniques. Elle a été découverte en 1830 par des mineurs de la source d’émeraude de Tokovaya, située dans les montagnes de l’Oural, en Russie. Mais ce n’est qu’en 1842 que le Finlandais Nordenskiöld lui attribua son nom officiel, en hommage au tsar Alexandre II qui célébrait alors son anniversaire. Du fait de ses variations de couleur oscillant entre le rouge et le vert, des fois tirant sur des teintes plus sombres, deux nuances rappelant les uniformes de l’armée impériale Russe, la pierre alexandrite devint très vite le symbole de la Russie tsariste, à l’image de son nom. La pierre rencontra alors un tel succès, notamment pour la confection de bijoux pour la cour tsarienne, que les mines russes furent surexploitées et rapidement épuisées et qu’une pénurie apparue. Ce n’est, en effet, que des dizaines d’années plus tard, à la fin du XXème siècle, que de nouveaux gisements furent identifiés au Sri Lanka, au Brésil, dans l’Etat du Minas Gerais, en Tanzanie, à la frontière du Mozambique, ou encore à Madagascar.

Tout comme l’oeil de chat, l’alexandrite est une variété de la pierre chrysobéryl très appréciée. Ce gemme possède différentes facettes dont les nuances peuvent évoluer d’un beau jaune transparent à un beau jaune vert-brun. Similaire à d’autres variétés de gemmes telles que l’émeraude ou le rubis, selon l’éclairage auquel elle est exposée, la principale caractéristique de l’alexandrite est de changer de nuances selon l’éclairage, naturel ou synthétique. Elle passe ainsi d’une nuance vive de bleu et de vert exposée à la lumière naturelle, à un rouge violacé positionnée sous une lumière synthétique. Cette variation de nuances lui vaut d’être surnommée “émeraude du jour, rubis du soir”. Elle s’explique par la matière dont est faite cette pierre à savoir notamment l’oxyde d’aluminium, le béryllium et la poussière de chrome. C’est, par ailleurs, une pierre très dure puisque son indice est 8,5 sur l’échelle de Mohs.

Ce minéral de qualité et d’une grande rareté a notamment connu un grand succès auprès du Maître Gemmologiste Georges Kunz de Tiffany qui en acheta une grande quantité afin de créer de très nombreuses bagues de toutes tailles de la fin du XIXème siècle au début du XXème siècle. Elle fut également particulièrement appréciée des anglais à l’époque Victorienne.

Ses principaux bienfaits ont été identifiés au cours du XIXème siècle. L’auteur russe Nikolai Leskov (1831-1895) lui octroie dans l’une de ses nouvelles le pouvoir de renforcer l’intuition et donc d’aider à prédire l’avenir. L’écrivain français Eliphas Levi (1810-1875), ancien ecclésiastique et grande figure de l’occultisme, estime que l’alexandrite peut agir notamment sur la circulation veineuse et artérielle. Sa popularité en Russie n’a pas fléchi puisqu’elle y est considérée comme source d’imagination et de créativité. Grâce à ses changements de nuances, elle contribue également à lutter contre la tristesse et les excès sur ce plan en apportant notamment davantage de confiance et d’espoir. Sur le plan physique, elle est considérée comme capable d’améliorer l’efficacité des traitements dans le cadre des longs dysfonctionnements physiques ou psychiques. Enfin, elle attirerait la chance et l’amour pour celui qui la porte.

Avec la perle et la pierre de lune, l’alexandrite fait partie des pierres de naissance du mois de Juin.

Origine et composition de la pierre alexandrite

Comme la pierre chrysobéryl et l’oeil de chat, l’alexandrite se compose d’une structure cristalline bien particulière de type olivine. Ainsi, les cations Be2+ occupent les sites tétraédriques alors que les cations Al3+ occupent les sites octaédriques. Par ailleurs, les longueurs de liaisons moyennes sont les suivantes : Be-O = 1,638 Å et Al-O = 1,914 Å.

La couleur de l’alexandrite évolue en fonction des éclairages auxquels elle est exposée. Elle devient ainsi bleu-vert à la lumière du jour, rose-rouge disposée sous un faisceau lumineux artificiel ou encore gris transparent sous un néon. Sa capacité à évoluer du magenta à une nuance entre le vert et le bleu clair ou à des tons aux reflets jaunes et oranges est due à son fort pléochroïsme. Le pléochroïsme est un principe d’optique qui signifie qu’une pierre a la capacité d’absorber plusieurs spectres lumineux selon l’axe avec lequel ils traversent ses différentes facettes. Cette pierre est ainsi nommée trichroïque, en termes optique, autrement dit elle possède trois nuances secondaires qui apparaissent selon l’axe et l’origine de l’éclairage. Elle varie ainsi entre les tons vert-bleus, rougeâtres ou jaunes. Elle possède, par ailleurs, un trait blanc.

Les plus belles alexandrite se trouvaient dans les gisements Russes, aujourd’hui épuisés. Les pierres extraites des gisements au Brésil ne sont pas de qualité équivalente et ne varient pas toujours de nuances en fonction de l’éclairage, qu’il soit naturel ou artificiel. Les plus belles pierres alexandrite peuvent se vendre à des prix plus élevés que ceux de certains diamants, selon leur nombre de carat et leur taille. Ce gemme possède, par ailleurs, un indice de dureté légèrement moins important que ceux du rubis ou du saphir. Cette pierre résiste bien à la chaleur ainsi qu’aux chocs. Elle possède un éclat vitreux et peut paraître transparente voire translucide.

Cette pierre d’une grande rareté est de type II, c’est-à-dire qu’elle peut présenter des inclusions visibles, de matière liquide ou solide, notamment lorsque son poids dépasse le carat. Ces inclusions ne diminuent néanmoins ni sa beauté, ni sa qualité mais peut faire diminuer la valeur de la pierre. La plus grosse pierre a été extraite Au Sri Lanka et a été évaluée à 1846 carats.

Vertus et propriétés de la pierre alexandrite en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre alexandrite sur le plan psychique

L’alexandrite est une pierre rare qui développe notamment les capacités de compassion et de bienveillance envers les autres. Elle favorise l’amour et l’aide désintéressée, sans attente de retour. Elle apporte également la force nécessaire pour pardonner aux autres et ainsi se libérer des blessures et des rancœurs qui étaient jusqu’alors sources de blocage. Elle contribue également à renforcer la résistance face aux situations stressantes. Elle aide ainsi à surmonter toutes les difficultés ainsi qu’à mieux appréhender et gérer ses émotions. Grâce à son effet régénérant, elle améliore également la capacité à rebondir après une difficulté ou un échec ainsi qu’à donner le courage d’affronter les changements. Elle peut ainsi marquer un nouveau commencement ou une nouvelle vie. D’un point de vue ésotérique, elle aide à la purification de l’âme. Elle apporte, par ailleurs, la force nécessaire pour se surpasser et atteindre ses objectifs. Elle participe également à l’amélioration de la confiance en soi.

Du fait de ses couleurs changeantes, les européens l’associent aussi bien à l’amour qu’à la jalousie. Ce minéral aiderait à rapprocher les âmes soeurs, mêmes lorsqu’elles vivent éloignées et à renforcer l’amour dans le couple. C’est d’ailleurs la pierre qui symbolise la 55ème année de mariage et donc la stabilité du couple. Les Sri Lankais et les Indiens la considèrent comme un minéral apportant à la fois la chance, la prospérité et la longévité. Les médiums l’utilisent pour ses facultés à développer leurs intuitions et donc leur vision sur l’avenir. Les Tibétains ont fait du Vaiduriam, un type rare d’alexandrite, une pierre sacrée aidant les magiciens à comprendre le langage des oiseaux et des animaux tout en apportant aux gens ordinaires une plus grande tranquillité d’esprit ainsi que davantage de discernement.

C’est, en effet, une pierre qui favorise la mesure, la prudence, la justice, le recentrage sur soi ainsi que l’estime et l’affirmation de soi. Elle est donc indispensable à qui veut vivre en harmonie, réfléchir à ses actes ou encore prendre du recul pour analyser les différentes facettes d’un problème. Elle pourra ainsi être notamment utilisée pour favoriser la remise en question ainsi qu’aider à la résolution de difficultés ou encore à la prise de décision.

Les vertus et propriétés de la pierre alexandrite sur le plan physique

Cette pierre possède également de nombreuses vertus sur le plan physique. Ainsi, elle aide à préserver le bon fonctionnement du cœur, en luttant notamment contre les troubles cardiaques, ainsi que du cerveau, en favorisant son irrigation. Elle protège ainsi des troubles cardiovasculaires et limite les risques sur ces plans.

Elle aide, par ailleurs, à éliminer le mauvais cholestérol de l’organisme. Elle soutient les fonctions émonctoires exercées par le pancréas, le foie et la rate. Elle contribue à maintenir l’équilibre des systèmes nerveux et lymphatiques. Elle peut également être utilisée pour soulager les douleurs localisées au niveau de la nuque et des muscles du cou. Elle apaise aussi les maux de gorge. Enfin, elle fait diminuer le stress et apporte davantage de dynamisme.

Symbolique de la pierre alexandrite

  • Le glaive de la justice
  • La balance

Traditions de la pierre alexandrite

  • L’alexandrite représente la prudence et la mesure, et est associée à la puissance et à la force.
  • Elle représente la justice imminente.