Pierre Perle

pierre perle

Caractéristiques de la pierre perle

  • Composition chimique : Carbonate de calcium et composés organiques
  • Dureté : 3
  • Système cristallin : Microcristallin. Les perles sont produites par des mollusques bivalves (naturellement ou par culture).
  • Gisement(s) : Akoya, Australie, Tahiti, Mabé, Keshi, en eaux douces
  • Couleur(s) :  Argent, Blanches, Bleu, Champagne, Crème, Jaune, Marron, Noir, Pêche, Rose, Vert.

Voir les produits associés à la perle

La pierre perle, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre perle

La perle fut utilisée pour la première fois dans la Préhistoire. C’est au cours de fouilles sur des tombes datant du paléolithique que la plus ancienne pierre Perle a été découverte, non pas comme bijoux ou collier. La pierre a été cousue directement sur les vêtements avec un accompagnement de coquillages. Les sites paléolithiques où le rituel a pu être observé, se situent principalement sur la Madeleine en Dordogne, de Grimaldi en Italie ainsi qu’en Russie sur le site de Sungir. En Russie, il s’agissait d’un vaste campement dont on estime l’apparition il y a plus de 32000 ans. Le site contenait la tombe d’un adulte accompagné de deux enfants qui ont été inhumés ensemble. Les deux enfants et l’adulte étaient entièrement recouverts de milliers de pierres sur les différents vêtements qu’ils portaient à l’époque. Au cours d’une mission archéologique menée par les Français dans les Émirats arabes unis, différentes fouilles ont pu être menées sur le site d’Oumm al Qaïwaïn. Une fois de plus, les fouilles ont mis à jour une pierre bien connue incrustée sur le crâne du défunt. On estime que l’utilisation des pierres au cours des rituels a été menée il y a 5500 ans avant J.-C. Sur des sites diamétralement opposés, il était donc courant d’observer des pierres au cours d’un contexte funéraire.

Dans la région du golfe persique, les funérailles étaient accompagnées de pierres qui étaient délicatement posées sur le crâne du défunt, mais au cours du quatrième millénaire, l’utilisation des pierres n’a pas cessé, mais elles étaient plutôt utilisées dans le creux de la main. Selon la culture de la civilisation, les pierres ont toujours été utilisées à travers l’histoire. Vers 2300 ans av. J.-C., les Chinois l’appréciaient, car elle était considérée comme un cadeau de la nature. Il existe d’ailleurs de très nombreuses inscriptions chinoises depuis des lustres, allant dans ce sens, ainsi que de nombreux textes hindous se rapportant à l’utilisation des pierres, car elle conférerait un lien privilégié avec le dieu Krishna, qui serait à l’origine de la découverte de la pierre. Lorsque l’on s’intéresse à la civilisation égyptienne, 4000 ans av. J.-C., il est également fréquent de retrouver l’utilisation de la pierre mère, en décoration. L’utilisation des pierres fines par les Égyptiens remonte au cinquième siècle av. J.-C., toujours dans une optique de décoration, car la pierre était associée à un signe de pureté. La civilisation romaine avait régulièrement recours aux pierres, associée à des symboles de prestige et de richesse, elle était destinée aux personnes nobles, possédant un certain rang dans la Rome antique.

Pour porter une pierre, il fallait tout simplement le mériter. La civilisation grecque appréciait l’extraordinaire beauté des pierres et les associer à des événements heureux comme les mariages. C’était un signe d’amour très fort et la pierre était un élément incontournable. La civilisation arabe considérée que la pierre avait une valeur très forte, elles sont d’ailleurs décrites dans le Coran , comme un des trésors les plus précieux fournis par le paradis. Comme la civilisation était installée le long du golfe persique, ils avaient à disposition de très nombreux lits d’huîtres, leur permettant d’en avoir en abondance. En Amérique, les Indiens appréciaient les pierres d’eau douce, présentent en abondance dans les différents fleuves et lacs de la région. Il était d’ailleurs fréquent d’offrir des pierres auprès d’une personne qui avait une grande valeur. À l’époque des colonies françaises, espagnoles et portugaises, les différentes recherches et fouilles ont permis de mettre en évidence que les indigènes réalisaient un véritable commerce avec les pierres de leur région. Après un travail de recherche plus poussé, il était mis en évidence que les pierres d’eau des Caraïbes, notamment de Tahiti, possédaient une qualité supérieure à celle trouvée en Europe, avec l’avantage d’avoir de nombreux sites dans lesquels s’en procurer. Les colons ont également pu apprécier les différentes pierres des mers en provenance de la mer des Caraïbes, bien qu’en abondance il y a encore de cela quelques siècles, les récoltes ont été fortement amenuisées à cause d’une surconsommation et de la pollution qui est apparue à la fin du XIXe siècle. Très appréciée par les civilisations antiques, leur valeur a pris un tournant important lorsque des chercheurs japonais ont mis en exergue, à la fin des années 1800, différentes techniques afin de créer des pierres par des huîtres en culture. Kokichi Mikimoto est celui qui a réussi à associer son nom à l’histoire, en réussissant la création et à commercialiser les pierres de culture. Il a véritablement révolutionné l’histoire de la pierre en démocratisant son accès au plus grand nombre, alors que celle-ci était plutôt réservée à une élite dans les civilisations antiques, la création de la pierre a été facilitée. La plus grosse perle jamais découverte est celle d’Allah, pêchée en 1934 au large des Philippines, elle pèse alors 6,4 kg. Selon la dernière estimation effectuée en 2006, sa valeur dépasserait les 60 millions de dollars, une somme incroyable pour un objet naturel ! Bien qu’il soit possible de cultiver des huîtres afin d’obtenir des perles, sa valeur marchande reste importante.

Origine et composition de la pierre perle

Produite par certains mollusques tels que les huîtres, mais également les moules, la pierre Perle est une petite bille de nacre avec des coloris s’approchant du blanc ou du gris, son diamètre varie fortement. Afin de produire cette petite pierre très appréciée, il faut qu’il soit en contact avec un objet irritant, généralement du sable ou un caillot qui s’infiltre à l’intérieur de sa coquille. Afin de se protéger, l’huître va naturellement sécréter de la nacre afin de recouvrir entièrement l’intrus. C’est sur ce principe que la perle se forme. Mais c’est un processus rare, car il faut que l’huître soit irritée par un objet extérieur. La nuance des teintes des pierres varie selon différents facteurs. Il est possible d’obtenir une teinte blanche en passant par le noir, ainsi que des couleurs très surprenantes comme le vert et le bleu. En fonction de l’espèce du mollusque, mais également de son environnement, les nuances seront plus ou moins prononcées et s’orienteront vers une teinte bien particulière. Les couleurs secondaires appelaient également les traits, sont des nuances apparaissant autour du coloris de base, sous la forme d’une couche translucide, elles ne sont pas systématiquement présentes sur les perles. Un phénomène optique d’iridescence est ainsi évoqué lorsqu’on parle de la nacre plus connue sous le terme généraliste d’orient, il est lié à l’apparition de couches d’aragonite et plus leur nombre est important, plus ce phénomène optique sera prononcé. Il existe de nombreuses autres variantes de pierre, parmi les plus connus la perle de Tahiti produite en Polynésie française, possédant une taille et un diamètre supérieurs et des couleurs plutôt sombres. Les perles des mers du Sud, les perles d’eau douce, de Keshi ou encore de Melo, sont très recherchées pour leur rareté et pour leur beauté. En fonction du lieu géographique du mollusque, les teintes et l’aspect général de la pierre varieront.

Vertus et propriétés de la pierre perle en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre perle sur le plan mental

Lorsque la pierre a une surface blanche, elle est automatiquement associée à un signe de pureté et de spiritualité. Si par contre elle possède des nuances de beige, alors on lui associe une vertu de douceur et des fonctions apaisantes. Lorsque la pierre blanche possède cette fois-ci des nuances de gris, elle possède la vertu de la discrétion et de la modestie, des qualités très recherchées dans certaines civilisations antiques. La pierre blanche possédant des nuances rosées est directement associée à l’amour, la tendresse et à l’affection. La pierre blanche avec des reflets verts est très recherchée, car elle calme naturellement les angoisses et possède des vertus apaisantes.

Elle est très souvent utilisée dans le cadre de la relaxation. Lorsqu’elle est blanche avec en surface des reflets tirant vers le bleu, c’est le côté créatif et artistique qui sera souligné et associé au blanc, généralement en rond. Enfin la pierre noire, contrairement à certaines idées reçues, se veut protectrice avec des bienfaits psychologiques et corporels très importants. Elle est utilisée dans de très nombreuses civilisations, elle peut être portée en bijoux, comme un collier, pour l’avoir en permanence sur soi.

Les vertus et propriétés de la pierre perle sur le plan physique

La pierre est associée à un effet relaxant avec un contact direct sur les problèmes de décalcification. Les différentes vertus associées à la pierre ne sont pas nouvelles, c’est une pierre douce, tendre associée à l’esprit féminin qui est d’ailleurs utilisée régulièrement pour les états de tristesse et de nervosité. C’est en Inde ou les bienfaits sur le plan physique étaient multiples, contre les troubles de la vue, les troubles du sang, la médecine hindoue s’est tournée très tôt vers les propriétés de la pierre afin de l’utiliser pour raviver l’énergie et les fonctions essentielles de l’organisme. Le maharal de Prague a également utilisé la pierre dans de nombreuses circonstances. Le maharal, reconnaissant les vertus associées.

  • Réduite en poudre, la taille réduite de la pierre permet de la consommer facilement avec une boisson quelconque, la pierre entre ainsi en soi. On lui prête également des qualités de fécondité chez les femmes, ainsi qu’un aspect aphrodisiaque.
  • La pierre Perle est utilisée lorsque différents symptômes se manifestent comme : combattre les douleurs d’estomac, gênant fortement la digestion, c’est un des nombreux pouvoirs de la pierre.
  • Lorsque l’organisme est accompagné de fortes fièvres, la pierre stimule les nerfs afin de combattre cette poussée de température.
  • La digestion n’en sera que grandement améliorée grâce à ses fonctions stimulatrices, permettant une protection efficace de l’intestin, en rond ou en carré, c’est la forme privilégiée.
  • Elle stimule les glandes surrénales, la pierre est également associée à ce type d’effet.
  • Celui qui en possède une verra la vitalité, le regain d’énergie, car elle permet non seulement de combattre les problèmes de tristesse, mais également de se sentir beaucoup mieux dans son corps.
  • Contre les troubles oculaires, elle fortifie les yeux et renforce les terminaisons nerveuses sur la partie oculaire.
  • Pour combler un manque de calcium, souvent dû à une mauvaise alimentation, elle a le pouvoir d’obtenir des ongles naturellement plus esthétiques, très recherché chez la femme.
  • Diminuant les angoisses et le stress dans un quotidien parfois sombre, la pierre permet de combattre ces différentes angoisses et de corriger les éventuels sauts d’humeur que vous pourriez connaître. Elle favorise votre sensibilité avec des ondes positives que vous ressentez, c’est un effet naturel de la pierre.

Symboliques de la pierre perle

  • Aqueuse
  • Féminine
  • Lunaire

Traditions de la pierre perle

  • Chine : La perle est un principe Yin aux propriétés très fortes en soins gynécologiques.
  • Inde : Elle est la mère divine.
  • Inde et monde arabe : La perle représente l’aphrodisiaque féminin, et est gage de fécondité.
  • Moyen Âge en Europe : La perle traitait l’épilepsie (permettant de calmer la nervosité), la mélancolie et les crises de démence.
  • Noces de perles : 30 ans de mariage