Pierre Enstatite

pierre enstatite

Caractéristiques de la pierre enstatite

  • Origine du nom : Issu du grec “enstates” signifiant “adversaire”
  • Composition chimique : Silicate de magnésium, Mg2Si2O6
  • Dureté : 5 et demi.
  • Système cristallin : Orthorhombique
  • Gisement(s) : Afrique du sud, Birmanie, Madagascar, Sri Lanka.
  • Couleur(s) : Allant du jaune au marron

Voir les produits associés à l’enstatite

La pierre enstatite, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre enstatite

Provenant du grec enstates « adversaire », la pierre enstatite, décrite pour la première fois en 1855 par Gustav Adolf Kenngott, minéralogiste allemand, tiens son nom de son infusibilité (sa résistance à l’action du feu), nom par ailleurs reconnu par l’IMA (International Mineralogical Association). Déjà connu à l’Antiquité, elle a notamment été découverte sur des sites archéologiques, sous forme de sculptures de scarabées égyptiens, mais bien qu’on lui reconnaisse un usage ancestral, datant des Grecs et des Romains, ces faits n’ont jamais été appuyés de documents scientifiques ou historiques qui puissent le confirmer.

Décrite pour la première fois par le chimiste, apothicaire et minéralogiste allemand, Martin Heinrich Klaproth, une autre variété de la même famille, appelée bronzite, doit son appellation à sa couleur semblable à celle du bronze. L’article détaillé du chimiste, paru en 1807 dans le Gehlens Journal (Nouveau Journal Général de Chimie, distribué en Allemagne) a par la suite été repris et traduit en français, dans le N°132 de décembre de la même année du Journal des Mines. Bien que cette appellation, soit souvent utilisée, celle-ci n’a cependant jamais été reconnue par l’IMA. Le terme serait utilisé pour désigner en fait une variété qui se situe à mi-chemin entre l’enstatite et une autre espèce de la même famille, nommée l’hypersthène.

Souvent décrite comme étant une variété d’enstatite ferrifère partiellement altérée dû à une différence de réaction chimique lors de sa formation, elle se distingue des autres par son apparence métallique semblable au bronze, dont les couleurs oscillent entre le vert au brun, du marron, doré, laiton, moucheté de brun foncé, jusqu’au presque noir. Son éclat métallique peut parfois être semblable à de la soie ou d’une brillance qui rappelle le verre. Pouvant être opaque ou translucide, la couleur de l’enstatite va, quant à elle, du blanc au gris en passant par toutes les couleurs proches du blanc verdâtre, vert olive, vert jeaunâtre ou brun.

Ces deux minéraux laissent parfois entrevoir un reflet lumineux en forme d’étoile, aussi appelé astérisme. Ce reflet particulier à 6 branches pour l’un et à 4 branches pour l’autre permet également de les distinguer l’une de l’autre. Appartenant à la famille des (ortho) pyroxènes, ces deux minéraux sont des silicates de magnésium qui se différencient entre autre par leur teneur en fer. La pierre enstatite en contiendrait entre 0 et 10 %, la bronzite entre 10 et 30 %, tandis que l’hypersthène en serait composé de 30 à 50 %. On trouve encore de nos jours, un grand nombre de gisements sur terre, et plus particulièrement sous la croûte terrestre au niveau du manteau, notamment en Argentine, au Canada, aux USA, en Europe, en Asie, dans quelques régions du continent africain comme l’Afrique du Sud, Madagascar ou la Tanzanie, en Australie et en Nouvelle Zélande et jusqu’au continent Antarctique. Quelques échantillons d’enstatite ont même été retrouvés sur la Lune, notamment sur le site d’alunissage de la mission Apollon 15, et sur certaines météorites dites pierreuses, comme les chondrites et les achondrites. En janvier 2004, une sonde lancée par la NASA en 1999 lors de la mission Stardust, a par ailleurs récolté des échantillons de même nature en survolant la chevelure de la comète Wild2.

Principal composant des astéroïdes se trouvant vers l’intérieur de la Ceinture d’astéroïde entre les orbites des planètes Mars et Jupiter, ce minéral est l’un des rares qui puisse être observé sur des planètes, des étoiles et autres corps célestes en dehors de notre système solaire. Il a notamment pu être observé autour des étoiles évoluées et des nébuleuses planétaires comme NGC 6302, dans la constellation du Scorpion, aussi appelée la nébuleuse de l’Insecte ou nébuleuse du Papillon à cause de sa forme complexe.

Origine et composition de la pierre enstatite

Appartenant au groupe des silicates et au sous-groupe des inosilicates, l’enstatite fait partie de la famille des pyroxènes. Elle présente également des traces de Fe, Co, Cr, Ca, Al, Mn, Ni, Ti, K et de Na et ses cristaux peuvent atteindre jusqu’à 40 cm. Sa condition de polymorphe lui permet d’exister sous 3 formes différentes. Le protoenstatite, un polymorphe de basse température et haute pression qui n’existe que pour le pôle magnésien, la clinoenstatite et la clinoferrosilite, qui sont, quant à eux, des polymorphes de basse température monocliniques. Ces polymorphes monocliniques existent sous deux formes opposées, de haute température, la clinoenstatite haute et la clinoferrosilite haute, et de basse température, la clinoenstatite basse et la clinoferrosilite basse*. Associée à la ferrosilite, elle forme une solution solide complète et sa composition intermédiaire, aussi appelée hypersthène, est plus communément connue sous le nom de orthopyroxène. Associée, elle forme également ce que l’on appelle, une série isomorphe, l’enstatite étant le pôle magnésien de la série et la ferrosilite, le pôle ferreux.

Constituant de base de différents types de roches, dites ignées ou métamorphiques comme les granulites, on retrouve également des cristaux d’orthopyroxène dans des roches plutoniques, comme les gabbros ou la diorite. Identifiables dans certaines serpentines métamorphosées, ils peuvent alors former des phénocristaux, cristaux visibles à l’œil nu, dans les roches volcaniques comme les basaltes, les andésites ou la dacite. La pierre enstatite, quant à elle, est l’un des constituants principal des pyroxénites et des péridotites du manteau (couche intermédiaire entre le noyau terrestre et la croûte terrestre) et se forme lors de réactions chimiques caractéristiques de telles conditions de pression et de température. Minéral commun de certains corps célestes, appartenant ou non à notre système solaire, on a pu observer des cristaux dans les météorites primitives, appelées chondrites, sous forme de petites masses sphériques, les chondres, ainsi que dans certaines autres formes de météorites différenciées comme les achondrites.

Sa couleur et sa densité varient en fonction de sa teneur en fer : plus elle en contient, plus la couleur devient foncée et noire et plus sa densité augmente. On la trouve principalement sous la forme d’un cristal gris-vert qui présente un phénomène de chatoiement, un reflet brillant et changeant du cristal, aussi appelé “œil de chat”, ainsi que sous la forme d’enstatite étoilée. La bronzite, variété de couleur bronze foncé, est un silicate, un sel combinant le dioxyde de silicium SiO2 à d’autres oxydes métalliques comme le fer et le magnésium, qui lui donnent son éclat métallique et lui confèrent un indice de réfraction et une densité plus élevés.

La clinoenstatite ou hypersthène, variété brun verdâtre se démarque des autres par sa densité pouvant aller jusqu’à 3,5 et un indice de réfraction allant jusqu’à 1,74 là où celui de l’enstatite ne dépasse pas les 1,68. On retrouve des gisements dans de nombreux pays, comme la France à Moun Caou dans les Pyrénées Atlantiques, à Prades en Arriège, mais également en Birmanie, au Brésil, en Tanzanie, au Kenya, aux Etats-Unis, au Mexique, au Sri Lanka, en Afrique du Sud et au Canada.

Vertus et propriétés de la pierre enstatite en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre enstatite sur le plan mental

Pierre d’ancrage, elle aide à rester les pieds sur terre et au plus proche de l’Ici et Maintenant, en insufflant calme et sérénité à celui qui la possède. En apportant un certain self-control, elle aide à calmer les colères et les épisodes nerveux. D’une grande utilité pour les personnes impatientes ou nerveuses, elle permet d’aider à retrouver son calme afin de réfléchir avec plus de discernement et répondre d’une façon plus judicieuse aux problèmes auxquels nous devons faire face dans la vie quotidienne. Non content de favoriser l’ouverture du cœur, elle facilite également les relations d’amitié et équilibre les situations conflictuelles, en invitant à la compassion, au pardon et au respect de l’autre, tout en aidant à la compréhension et à l’expression de ses propres sentiments et de ses émotions. Elle peut donc s’avérer être d’une grande aide pour les personnes obligées de vivre en communauté ou proche d’un groupe de personnes en conflit.

Elle permet, en outre, de développer sa confiance en soi, son courage et sa détermination et invite au dépassement de soi et à reprendre le contrôle sur les actions qui définissent notre vie. Revitalisante, elle permet également de se recharger en énergie positive et de se détacher de ce qui est négatif.

Les vertus et propriétés de la pierre enstatite sur le plan physique

En lithothérapie, ce cristal aurait en fonction de sa couleur, des propriétés bénéfiques sur différentes parties de notre corps. Brune claire elle favoriserait une bonne action digestive et soulagerait les problèmes gastriques, tandis que les cristaux de couleur plus foncée seraient d’une grande aide contre les crampes de pieds.

Non content de favoriser le confort intestinal, cette pierre est également connue pour apaiser les problèmes liés aux menstruations comme le SPM (le syndrome prémenstruel) ou d’autres symptômes physiques et émotionnelles survenant au cours du cycle menstruel. Elle serait alors d’une grande pour toutes les femmes souffrant de troubles plus ou moins importants lors de cette période.

Symbolique de la pierre enstatite

  • Inconnue

Traditions de la pierre enstatite

  • Non identifiées

Produits relatifs à l'enstatite / la bronzite :