Pierre Cuivre

Pierre Cristal de Roche
Pierre Cristal de Roche
24 février 2015
pierre diamant
Pierre Diamant
24 février 2015
pierre cuivre

Caractéristiques de la pierre cuivre

  • Origine du nom : Du latin Cupreum et du grec Kupros, dérivé de l’île de Chypre. L’île doit son nom à ses nombreux cyprès.
  • Groupe d’appartenance : Cuivre
  • Composition chimique : Cuivre, Cu.
  • Système cristallin : Cubique, cristaux déformés, troncaturés. Souvent en filament, plaques et masse compacte.
  • Dureté : entre 2.5 et 3
  • Gisement(s) : Russie, U.S.A.
  • Couleur(s) : de jaune orangé à rouge orangé et présentant des éclats métalliques.

Voir les produits associés au Cuivre

La pierre cuivre, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre cuivre

Le cuivre, est une pierre largement répandue et utilisée aujourd’hui et cela a toujours été le cas depuis sa découverte. Son nom, Aes Cyprium lui vient de Chypre car cette île est une des sources majeures. Le cuivre est particulièrement réputé pour sa pérennité, les anciens le représentant par un symbole signifiant « pour la vie », pour ses facultés d’anticorrosion et pour sa capacité à s’allier avec d’autres métaux, produisant ainsi le laiton, mélange de cuivre et de zinc et le bronze, mélange de cuivre et d’étain.

Il est complexe de dater précisément l’apparition des premiers objets en cuivre, néanmoins, on peut affirmer que des outils et des armes en cuivre natif, c’est-à-dire brut, sont apparus dès le néolithique vers 5 000 ans av J.C.. Puis, on a découvert en Irak des objets en cuivre datant du neuvième millénaire. On peut considérer que dès 3 500 ans av J.C., les civilisations utilisaient déjà le bronze sachant que le fer n’apparaît que vers 1 800 av J.C.. La pierre cuivre a été également investie dans le domaine de l’art, utilisée pour réaliser le Colosse de Rhodes en 290 av J.C..

Mais c’est réellement l’invention de la poudre à canon qui a amené à l’usage intensif du bronze et donc du cuivre. Par la suite, les instruments scientifiques tels que la boussole, la balance, ou encore des pièces pour les navires profitèrent de ses atouts pour leur réalisation.

Enfin, les temps modernes, avec le développement de l’électricité au début du XXème siècle, de l’industrie et du bâtiment ont nécessité, là aussi, de grandes quantités de cuivre. Des pièces simples aux systèmes technologiques poussés, le cuivre est un indispensable de notre société.

Origine et composition de la pierre cuivre

Ce n’est qu’en 1190 que le terme de cuivre est adopté en France grâce à Gautier d’Arras qui l’utilise dans son ouvrage. Pour revenir à l’origine de ce terme plus précisément, il est issu du latin cyprium, terme lui-même emprunté au grec cyprios, signifiant « relatif ou propre à l’île de Chypre ». Ainsi la dénomination aes cyprium désignait le métal provenant de Chypre. En effet, l’île de Chypre était réputée pour ses sources abritant des minerais cuprifères et du cuivre brut, mais on pouvait également en retrouver au Nord du Michigan dans la zone du boom minier, bien que ce gisement fût alors inconnu.

Le cuivre naturel, de symbole Cu, est un minéral métallique, une espèce cristalline de la catégorie élément natif. Ne présentant aucun clivage, il se cristallise dans le système cubique, possède une forte densité (d = 8,93) mais une faible dureté (dureté = 2,5 à 3, et donc une masse légère. Avec ses cristaux de nuances rouges, c’est une pierre opaque, cristalline, à éclat et à l’aspect métallique. Sa surface de cassure écailleuse est caractérisée par du rose pâle, qui s’assombrit, devenant brillante et métallique très rapidement, dès lors que le métal est exposé à l’air.

Du fait que le cuivre natif soit une cohésion de masses métalliques détritiques et ramuleuses, il possède de bonnes capacités de malléabilité, de ductilité et aussi de conduction thermique et électrique, d’où son utilisation en arts et en électricité. Pour rentrer plus largement dans les détails, le cuivre naturel est un cristal cubique produit par des réactions entre des solutions hydrothermales et des corps réducteurs comme, par exemple, des oxydes de fer (provenant de laves basaltiques). Les cristaux de cuivre peuvent atteindre des tailles gigantesques comme près du lac Supérieur au Michigan où il existe des formations rocheuses de plus de 420 tonnes.

Propriétés chimiques et physiques

Le cuivre se conserve plutôt difficilement de par son oxydation. Ainsi, la majorité des échantillons conservés ont perdu leur couleur rouge vif et se sont ternis et foncés. Il faut savoir que le cuivre possède une température de fusion vers 1083°C et produit lors du refroidissement une couche noire d’oxydes. Néanmoins, comme vu précédemment, même lors de simples expositions à l’air ambiant, le cuivre s’oxyde en cuprite, en malachite, en chessylite et en lumite. Les oxydes de cuivres sont caractérisés par leur couvrance, bien que l’altération soit superficielle.

Le cuivre n’est pas soluble dans l’eau, conférant aux solutions aqueuses une couleur verte de par les sels de cuivre, virant au bleu foncé si de l’ammoniaque est en excès. L’acide chlorhydrique ou l’ammoniaque concentré ne permettent pas également sa dissolution. D’ailleurs l’acide chlorhydrique dilué est conseillé pour nettoyer les pièces en cuivre. En revanche, le cuivre est soluble facilement dans l’acide nitrique, dégageant alors des vapeurs nitreuses rouges, ou à chaud dans l’acide sulfurique. Ces caractéristiques permettent de l’identifier et de le distinguer des autres minéraux natifs.

Gisements

Le cuivre natif se trouve dans les cavités ainsi que dans les zones poreuses des roches mafiques effusives, produit de l’extrusion de laves basiques. Moins trouvés dans les grès et les roches argileuses traversés par des filons hydrothermaux, il peut l’être néanmoins lorsqu’il est le produit de la réduction de minéraux ferreux riches en cuivre. Sa disposition plutôt informe est due à la précipitation chimique. Il peut également être constitué dans les zones d’oxydation de gisements de sulfures riches en cuivre, comme étant la conséquence d’une réduction chimique. Néanmoins, la plupart des formations rocheuses de cuivre natif se placent sur des couches ou dans des veines.

Les premières sources ont été découvertes grâce à l’observation des alluvions des vallées, comme par exemple en Bolivie où l’on peut voir au milieu des sables des formations de cuivre natif régulières.

À l’instar des autres métaux non ferreux, le cuivre natif a été extrait dans des sources s’appauvrissant. Par exemple, pour prendre la source d’Angleterre, en 1800 elle possédait plus de 9% de cuivre. Or elle est aujourd’hui épuisée. Ainsi, les sources deviennent plus difficiles à trouver avec une teneur en cuivre de 4% pour les sources « riches ». C’est au Chili, à Chuquicamata, dans le désert d’Atacama que se situe l’ne des plus grandes mines aujourd’hui.

Gîtologie et minéraux associés

Si le cuivre natif se trouve largement dans les zones de cémentation des sources comme à Chypre, il peut également se situer dans d’anciennes mines inondées en eaux chargées de sulfates de cuivre. De formation lente, grâce à son oxydation des sulfures produisant des sulfates de cuivre qui sont solubles, il s’imprègne dans du fer ou dans du minéral de remplacement des bois de mines altérées afin de produire du cuivre pur sous diverses formes. L’association bois-cuivre a d’ailleurs été décrite en France et en Hongrie.

Il peut également se former dans les zones volcaniques, à l’intérieur de géodes de quartz ou en inclusion dans les basaltes, tout comme dans les grès, les calcaires, les ardoises ou encore des roches ligneuses. Par exemple, la péninsule de Keweenawa est produite par l’alternance de couches de basalte et de grès. Il peut être associé à des minéraux cuprifères, allié à l’argent en half breed, à la calcite, à des zéolites ou à l’épidote. Enfin, chose assez surprenante, la pierre cuivre peut être retrouvée sous forme de traces dans les météorites comme l’atteste la mission lunaire russe 24 du 18 août 1976.

Vertus et propriétés de la pierre cuivre en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre cuivre sur le plan mental

À l’instar de ses capacités de conduction électrique, la pierre cuivre est également un bon conducteur du point de vue éthérique et psychique. Elle favorisera, ainsi, la circulation de l’énergie à travers les chakras et la montée d’énergie kundalini. Elle est souvent utilisée par les thérapeutes énergétiques tels que les magnétiseurs, les praticiens de reiki, ou encore les médiums. Outil puissant pour la méditation, elle aide aux voyages astraux et à la divination et permet de rééquilibrer les émotions avec le mental. Elle améliore également la créativité et l’intuition artistique. Enfin, calmant les personnes agitées, elle favorise le sens de la justice, permet d’aller plus loin dans ses idées et son raisonnement, et apporte harmonie et amour pour tous.

Les vertus et propriétés de la pierre cuivre sur le plan physique

Ayant une action antibactérienne et étant un fongicide efficace, le cuivre natif permet de traiter les champignons du corps. En lithothérapie, il possède de nombreuses qualités. Ainsi, il soulage les douleurs articulaires et aide ceux qui se sentent raides ou facilement épuisés après un effort sportif. Il permet également de réguler les problèmes de transit intestinal améliorant la digestion, d’éliminer les toxines purifiant par là même le corps, et d’atténuer les crampes menstruelles tout en augmentant la fertilité. Enfin, ayant une action sur le foie, les reins et le cerveau, il est conseillé aux personnes âgées afin de gagner en vigueur ainsi qu’aux personnes ayant des difficultés à se réveiller pour démarrer leur journée.

Symbolique de la pierre cuivre

  • Médium de passage des énergies

Traditions de la pierre cuivre

  • Chine : Le cuivre permet d’accéder aux 4 points cardinaux et protège le sanctuaire de la divinité.
  • Chrétienté et judaïsme : Il donne l’accès au renouveau dans la vie et permet d’accéder à la révélation.
  • Inde : C’est le pont entre le divin et l’humain.
  • Maçonnerie : Cette pierre offre le passage de l’obsurité à la lumière initiatique.
  • Noce de cuivre : 32 ans de mariage.