Pierre Chrysocolle

Pierre Calcédoine
Pierre Calcédoine
21 février 2015
pierre chrysoprase
Pierre Chrysoprase
22 février 2015
pierre chrysocolle

Caractéristiques de la pierre chrysocolle

  • Origine du nom : Issu des mots grecs « chrysos » qui signifie « or », et « kola » signifiant « colle »
  • Composition chimique : Hydrosilicate de cuivre, CuSiO3 2H2O
  • Système cristallin : Pas de cristaux (agrégats botrytoïdes amorphes)
  • Dureté : entre 2 et 4
  • Gisement(s) : Arizona, Chili, Nevada, Pérou, Russie et Zaïre
  • Couleur(s) : Bleu turquoise, vert

La pierre chrysocolle, son histoire, son origine et sa composition, ses propriétés et ses vertus en lithothérapie

Histoire de la pierre chrysocolle

Il est dit que Cléopâtre portait toujours sur elle un extrait de la pierre chrysocolle lors de ses déplacements car des vertus d’apaisement des comportements violents lui étaient prêtées. Ce minéral a effectivement été découvert durant l’Antiquité et a été décrit par Théophraste, philosophe grec et disciple d’Aristote, dans son Traité des pierres publié en 315 avant J.-C.. Son nom lui vient de l’association des mots grecs « chrysos » signifiant « or », et « kola » qui veut dire « colle ». Cette étymologie est rattachée à l’usage qu’en faisaient les Anciens, relate Théophraste : la chrysocolle servait de flux pour souder l’or.

Si Hippocrate recommandait déjà l’emploi de la chrysocolle dans plusieurs de ses écrits, ce n’est qu’au Moyen-Age que l’usage de la pierre se concentre autour de ses propriétés médicinales. On l’utilise alors pour nettoyer les plaies et les cicatrices, en guise de vomitif, ou encore dans la préparation de collyres, pour soulager les douleurs ophtalmiques.

Les peintres de la Renaissance l’utilisent quant à eux en tant que pigment dans la réalisation de leurs œuvres. A la même époque, en Amérique du Sud, les Incas fabriquent des petits outils et des pièces de joaillerie à partir de la pierre chrysocolle, et notamment des colliers sertis d’or. Ces bijoux seront retrouvés dans les tombes des momies pré-incas. Pour ces peuples, le minéral est le symbole de l’eau qui donne sa fertilité à la nature. Aujourd’hui, de splendides perles et cabochons ainsi que des sculptures et des figurines sont fabriqués à partir d’extraits de chrysocolle.

Origine et composition de la pierre chrysocolle

Cette pierre se trouve en abondance dans les mines de cuivre, et en moindre quantité, dans les mines d’or. Il s’agit d’un silicate hydraté de cuivre dont l’aspect n’est pas sans rappeler la planète Terre vue de l’espace : ses couleurs décrivent un marbrage allant du bleu turquoise au vert émeraude, en passant par un brun parfois teinté d’une nuance de rouille.

Les éléments suivants entrent dans la composition de la chrysocolle :

  • Oxygène à 48,04 %
  • Cuiv*e à 28,62 %
  • Silice à 16,87 %
  • Aluminium à 4,05 %
  • Hydrogène à 2,42 %.

Ce sont les eaux riches en silice qui, en ruisselant le long des filons de cuivre, sont à l’origine de la formation de ce minéral. Il se rencontre sous forme de croûtes, de stalactites, de stalagmites, ou encore sous forme botryoïde, affectant la forme d’une grappe de raisin. Certains minéraux peuvent également présenter des inclusions de chrysocolle. C’est notamment le cas de pierres à base de cuivre telles que l’azurite, la ténorite, la turquoise, la cuprite, la malachite, la limonite, le quartz et l’hématite. La pierre chrysocolle est d’ailleurs souvent confondue avec la turquoise ou la malachite. Sa teneur en eau et sa faible dureté font de ce minéral une pierre fragile, sensible aux fortes chaleurs, et complexe à travailler pour les orfèvres. Afin de contourner ce problème, ces derniers la travaillent généralement en association avec des minéraux plus durs tels que le quartz ou la calcédoine.

En dehors de sa forme pure, 3 variétés dérivées de la chrysocolle existent :

  • Combinée avec la malachite et la turquoise, on l’appelle « pierre d’Eilat », du nom de la ville d’Israël où fut découverte cette pierre, à l’endroit même où se tenaient les anciennes mines de cuivre du roi Salomon.
  • Associée au quartz, il s’agit tout simplement du « quartz à chrysocolle ».
  • L’azulite consiste enfin en un assemblage de malachite, de cuprite, d’azurite, de dioptase et de chrysocolle.

Les principaux gisements de la pierre chrysocolle se situent dans la partie sud-ouest des Etats-Unis (Arizona, Californie, Nouveau-Mexique et Utah), ainsi que dans les états du New Jersey, du Michigan, et de la Pennsylvanie.
D’importants dépôts sont également présents au Mexique, au Chili et au Pérou. L’Ecosse, l’Australie, la Russie, le Congo, Israël, et la France (l’Alsace plus précisément), comportent eux aussi nombre de gisements de chrysocolle. L’opacité de la pierre varie en fonction du lieu d’extraction. La chrysocolle translucide et de qualité propre à la joaillerie est rare et est donc très recherchée. De même, il est peu commun de trouver des extraits massifs de ce minéral, si bien que ceux dépassant les 2 kg sont considérés comme exceptionnels.

Vertus et propriétés de la pierre chrysocolle en lithothérapie

Les vertus et propriétés de la pierre chrysocolle sur le plan mental

La chrysocolle est la pierre de l’apaisement, de la tranquillité, de la paix. Elle incite au pardon, à la compassion, et à la douceur, et renforce les liens émotionnels. Elle fait disparaître la culpabilité, les angoisses et les conflits que l’on peut ressentir à l’intérieur de soi ou avec son entourage. Elle est également associée à l’intuition, la patience, et l’amour inconditionnel. Grâce à elle, les émotions sont régulées et les troubles de l’humeur, canalisés. Il fût d’ailleurs un temps où, isolés de tout, les ermites, les moines, et même certains prisonniers utilisaient cette pierre afin d’éloigner l’anxiété et la dépression. De là découle une étrange caractéristique de la pierre chrysocolle, résidant en le fait de rendre un tant soit peu casanier son porteur puisque diminuant les craintes liées à l’isolement. Elle s’accorde donc à merveille avec les personnes qui ne peuvent pas rester en place !

Le porteur de cette pierre, immergé dans son énergie reposante, est plus lucide, fait face aux vérités et laisse émerger sa sagesse intérieure. Cela lui permet de conserver toute sa sérénité d’esprit et son sang-froid lorsque des situations changeantes ou difficiles se dessinent. La pierre chrysocolle permet essentiellement de neutraliser les énergies négatives et le mal entourant une personne ou un lieu de vie. Un extrait placé dans une pièce où règnent des émotions négatives telles que la rancune ou la méfiance fera ainsi place nette à la paix et la compréhension. Associée au chakra de la gorge, elle développe les facultés de communication et d’expression. Son pouvoir permet de réaliser la force de ses mots et de ses actions et de prendre conscience de la façon dont ceux-ci affectent ceux qui nous entourent. En ce sens, elle consiste par exemple en un présent de choix pour tout musicien en herbe : tel un talisman, elle décuplera l’assurance de ce dernier qui pourra ainsi exprimer tout son potentiel ou chanter devant un public sans entraves. Il est à noter que la chrysocolle stimule également la circulation des énergies dans le chakra du cœur.

Elle présente en outre une affinité particulière avec les femmes, dont elle fait ressortir la sagesse, la créativité, et facilite l’adaptation aux nouvelles situations telles que la maternité ou la ménopause. La pierre chrysocolle provoque une forte conscientisation du moi profond. Elle délivre son porteur du chagrin, de la peur et de toutes les émotions négatives. Elle l’aide ainsi à atteindre la plénitude, la confiance en soi et la paix, en favorisant le lâcher prise et en abandonnant les douleurs et les inquiétudes. C’est donc en fin de compte la pierre de l’harmonie par excellence, qui, de surcroît, permet de communier avec l’environnement.

Les vertus et propriétés de la pierre chrysocolle sur le plan physique

Sur le plan physique, la lithothérapie prête à la chrysocolle la faculté de soulager avec brio les affectations de la gorge (bronchite, angine, trachéite, etc.), des poumons, du dos et de l’estomac. Elle aide également à apaiser les rhumatismes, l’arthrite, les brûlures, la fièvre et les articulations douloureuses. Elle améliore la coordination motrice et favorise l’oxydation du sang et le bon fonctionnement du foie, des poumons, et du bulbe rachidien. Ce minéral aide également à neutraliser l’hypertension artérielle, la production d’insuline et les problèmes de thyroïde. C’est donc à juste titre que les Indiens d’Amérique attribuaient à cette pierre la capacité de renforcer la résistance physique.

De même que sur le plan psychique, la pierre chrysocolle est d’une utilité toute particulière pour la gent féminine : elle contribue à réguler les cycles hormonaux et le syndrome prémenstruel, favorise le développement sain du fœtus et apaise les douleurs liées à l’accouchement. La placer sur le plexus solaire permet de lutter contre les bouffées de chaleur liées à la ménopause ainsi que contre les cystites et les douleurs rattachées au cycle menstruel. Au Pérou, il existe d’ailleurs une tradition consistant à offrir un extrait de chrysocolle aux femmes enceintes.

Symbolique de la pierre chrysocolle

  • Transformations fécondantes

Traditions de la pierre chrysocolle

  • Alchimie : la chrysocolle représente la descente de l’esprit
  • Chine : Elle est le réceptable des desseins divins
  • Égypte : Elle est la réunion des âmes
  • Indiens d’Amérique du Sud : La chrysocolle est l’eau fécondante de la forêt